Archive

RCA: appel du Congo à la communauté internationale pour mettre fin à la barbarie

La déclaration a été faite à la clôture des cérémonies relatives à la célébration dans la capitale congolaise, du 25ème anniversaire du «Protocole de Brazzaville du 13 décembre 1988»

 

Le président congolais, Denis Sassou N'Guesso, a appelé mardi à Brazzaville, la communauté internationale, à mettre fin à la barbarie en Centrafrique. "Le martyr du peuple centrafricain frère est emblématique des tragédies dont sont victimes certains Etats et peuples à travers le monde. Il est du devoir de la communauté internationale d'agir avec davantage de fermeté et de diligence afin de mettre un terme au règne de la barbarie", a déclaré le président à la clôture des cérémonies relatives à la célébration dans la capitale congolaise, du 25ème anniversaire du « Protocole de Brazzaville du 13 décembre 1988 ». "J'aimerais saisir cette occasion pour apporter notre soutien et exprimer notre solidarité à tous les peuples en proie à la violence et qui, de ce fait, payent de leurs vies le déficit de paix qu'accusent, hélas, leurs pays respectifs", a-t-il souligné.

 


© Paris match
Une colonne de la Misca à l'intérieur du pays
A cette occasion, le président Sassou N'Guesso a annoncé la création d'une Fondation pour la paix. "A dater de ce jour, j' annonce devant vous, artisans éprouvés de la cause de la paix, la création d'une Fondation pour la paix aux fins d'accompagner, concrètement, tous les chantiers de construction et de reconstruction de la paix en Afrique et partout ailleurs dans le monde". "Le «Protocole de Brazzaville du 13 décembre 1988" sur la paix en Afrique australe a donné lieu aux Accords de New-York du 22 décembre 1988, ayant ouvert la voie au retrait des troupes cubaines de l'Angola; des troupes sud-africaines de la Namibie et du sud de l'Angola; à l'indépendance de la Namibie; à la libération de Nelson Mandela et à l'avènement d'une nouvelle Afrique du Sud, nation arc-en-ciel", a rappelé le président Sassou N' Guesso. Les festivités du 25ème anniversaire dudit «Protocole de Brazzaville» se sont déroulées en présence de nombreux invités, notamment des présidents sud-africain, Jacob Zuma, togolais Faure Gnassingbé et santoméen Manuel Pinto da Costa.

 



Commentaire


Retour en haut