Archive

Centrafrique: les femmes entrepreneurs porteront le message de la paix

Un atelier de restitution du 6è Congrès international s’est déroulé autour du thème «la femme africaine face au défi de la paix, du développement durable et de la coopération sud-sud»

 

En prélude à la tenue prochaine à Bangui du congrès international de la Femme Africaine en fin 2014, un atelier de restitution du 6è Congrès international s’est déroulé le 7 février dernier autour du thème «la femme africaine face au défi de la paix, du développement durable et de la coopération sud-sud», a-t-on appris. Organisé par la plateforme Africa Femmes Performantes de Centrafrique, cet atelier de restitution des travaux du 6è congrès d’Abidjan du 27 novembre au 02 décembre 2013, a pour objectif essentiel de promouvoir et le développer l’entreprenariat des femmes africaines à travers le monde et la et valoriser la recherche partenariale auprès des institutions et des entreprises, et de créer le maximum des rencontres d’échanges et d’affaires.

 


© Abidjan.net
La Ministre d’état chargé du développement rural Marie Noëlle Andet Koyara
«Nous ne pouvons pas faire du développement durable si nous mettons de cà´té les femmes rurales. Nous ne pouvons pas faire du développement durable si nous continuons à spolier les femmes rurales» a indiqué la Ministre d’état chargé du développement rural Marie Noëlle Andet Koyara qui a lancé les travaux. A l’en croire 80% des femmes agricultrices vivent dans le monde rural. Elle s’est réjoui du fait que l’initiative des femmes africaines performantes est placée sous l’angle de développement rural et «cela nous interpelle à double sens, appuyer les femmes du monde rural et valoriser nos ressources» «Nous pouvons dire qu’une femme performante représente la Jeanne d’Arc de Centrafrique» a-t-elle schématisé l’initiative qui réunies ces femmes africaines à Bangui.

Elle a enfin exhorté les femmes performantes de Centrafrique à d’aller vers les groupes armés pour leur faire passer le message de paix et de la cohésion nationale. «C’est un devoir de responsabilité de faire la restitution des travaux aux femmes leaders et de leur présenter l’organisation Africa Femmes Performantes» a précisé Mme Rosalie Koudounguére Mologbama, l’une des 6 représentantes de Centrafrique au Congrès d’Abidjan

 



Commentaire


Retour en haut