Archive

Bangui: des enfants blessés admis au complexe pédiatrique

Ces mineurs ont été blessés soit par balle ou par des coups de machettes. Leur prise en charge est assurée par líONG internationale Emergency.

 

Plusieurs enfants ont été victimes de balles perdues au mois de mars à novembre. De décembre à janvier, ces mineurs ont été la cible de cette crise, dans la mesure où certains díentre eux sont morts. Ce sont ainsi, une quarantaine díenfants âgés de 2 à 15 ans qui ont été admis au complexe pédiatrique pour des soins de santé. «Avec líappui de líEmergency, nous continuons díassister les enfants victimes des balles et des armes blanches. Aussi des exactions perpétrées par des groupes armés», a dit Jean-Chrysostome Gody, directeur du complexe pédiatrique, qui a également précisé quíau total 40 enfants sont admis au complexe pour leur prise en charge médicale.

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Sans commentaires
Le directeur de la pédiatrie souhaite que líONG Emergency poursuive ses activités auprès des victimes, à cause de manque de moyen du ministère de la Santé publique. «Nous avons soumis au ministère des requêtes en vue díavoir un financement pour líachat des médicaments, mais nous níavons reçu aucune réponse favorable», a-t-il dit. Cette même demande a été lancée auprès des donateurs, des ONG nationales et internationales, afin que les enfants aient une réponse qui sauve, a-t-il fait mention.

Pour les autres cas de díintervention entre autres, le paludisme, la diarrhée, líanémie, il est à relever que les kits médicaux ne sont pas en nombre suffisant pour faire face aux exigences. «Cíest un problème, quíil faut trouver une solution le plus rapidement possible. Ensemble, réduisons le nombre de décès infantiles par le moyen des dons des médicaments et le financement de la structure», a-t-il suggéré.

 



Commentaire


Retour en haut