Archive

Obo: líarmée ougandaise procède au nettoyage des locaux de líhôpital

Les lieux nettoyés: la concession de líhôpital, les salles de consultations, le bloc opératoire, la salle díaccouchement, les chambres díhospitalisation et les vêtements des malades

 

Les forces armées ougandaises, basées dans la ville díObo (sud-est), pour la lutte contre la rébellion de la LRA, ont mené du lundi 3 au mercredi 5 février, une activité de lutte contre líinsalubrité à líhôpital préfectoral. Ces forces étrangères ont nettoyé les salles de soins de ce centre hospitalier. Selon un officier des forces armées ougandaises, cette activité est appelée «semaine de líarmée ougandaise». «chaque année líarmée ougandaise a une semaine pour mener ce genre díactivité. Ces troupes nettoient soit des bureaux administratifs, soit les hôpitaux, la concession des écoles ou autres lieux. Cette année nous avons choisis, líhôpital préfectoral díObo pour mener cette activité», a-t-il expliqué.

 


© RJDH-RCA
Armée américaine et ougandaise à Obo
Les lieux nettoyés sont entre autres, la concession de líhôpital, les salles de consultations, le bloc opératoire, la salle díaccouchement, les chambres díhospitalisation et les vêtements des malades. «Ce níest pas la première fois, nous avons líhabitude de mener ce genre díactivité chaque année cíest dans nos lois», a dit un soldat ougandais. Tanguy Kakombo, médecin chef de líhôpital préfectoral díObo, se dit satisfait de ces activités. «Ils sont toujours prêts à donner de líaide à líhôpital préfectoral díObo. Parfois ils mettent leur véhicule à notre disposition afin de transporter notre personnel pendant des campagnes de vaccination, dans les zones díinsécurité», a-t- il témoigné.

Cette activité devrait en principe prendre une semaine mais compte tenu de leurs moyens limités, ces derniers líont réduit à trois jours. Depuis plusieurs années, des militaires ougandais sont déployés dans le sud-est de la Centrafrique en vue de mettre fin aux raids des éléments de la LRA qui continuent de terroriser la population. Mais malgré la présence de ces troupes, cette rébellion poursuit les kidnappings et les attaques.

 



Commentaire


Retour en haut