Archive

RCA: Me. Julien Zarambaut Assingambi décoré à titre posthume

Le grade de Commandeur dans líordre de la reconnaissance centrafricaine, lui a été décerné par le Chef de líEtat de la transition Me Catherine Samba-Panza

 

À Bangui, le chef de líEtat de la transition Mme. Catherine Samba-Panza a décerné à titre posthume, Me. Julien Zarambaut Assingambi, Avocat au Barreau de Centrafrique et ancien président de la Fédération Centrafricaine de Basketball (FCBB) au grade de Commandeur dans líordre de la reconnaissance centrafricaine, décédé à líâge de 67 ans à Paris en France à la suite díune courte maladie.

 


© acap-cf.info
Mme Catherine Samba-Panza, sur la dépouille de Me Me Julien Zarambaut Assingambi
Après ses études primaires, secondaires et supérieures en Centrafrique et à l'étranger, Me Julien Zarambaut Assingambi a obtenu une maîtrise en droit et le Diplôme díEtude Approfondie (DEA) en science politique. Il a prêté le serment díAvocat à Paris en France en 1973 et exercé au Barreau díAvocat de Paris de 1973 à 1980 avant de regagner le pays.

Fervent défenseur des droits de líhomme, Me Zarambaut Assingambi est connu pour son franc parlé et ses plaidoiries. On retiendra de lui, sa brillante plaidoirie dans líaffaire Etat Centrafricain contre líex-Empereur Bokassa 1er et son passage devant la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye au Pays bas, pour défendre les victimes des graves violations des droits humains commises en 2002 et 2003 à Bangui, par les milices de Jean Pierre Mbémba Gombo.

Me Zarambaut Assingambi a été ministre (2003) à líépoque de líancien Chef de líEtat François Bozizé et au niveau sportif, il fut président de la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball en 1987, puis Président du « Club ZARASCLO» qu'il a fondé. Il a laissé derrière lui, une veuve et trois enfants.

 



Commentaire


Retour en haut