Archive

Youssou Ndour veut parler de la paix en Centrafrique

Il vient díenregistrer avec la jeune chanteuse centrafricaine Idylle Mamba, une chanson dédiée à la paix dans ce pays

 

Le communiqué annonçant la nouvelle vient de la cellule de communication de la star de la musique sénégalaise Youssou Ndour, qui a enregistré à Dakar, une chanson dédiée à la paix en République Centrafricaine. Il avait à ses côtés Idylle Mamba une jeune chanteuse centrafricaine qui est à Dakar depuis vendredi, 24 janvier sur invitation de Youssou Ndour, note le communiqué, ajoutant que les deux chanteurs ont débuté leurs répétitions samedi après-midi dans un studio de la capitale sénégalaise. Ď'L'ambassadeur des causes humanitaires (ndlr, Youssou Ndour), très engagé dans le processus d'une Afrique nouvelle avec son concept New AFRICA, entend impulser une forte solidarité internationale pour le retour de la paix définitive en Centrafrique'', ajoute le communiqué, soulignant que Ď'C'est à cet effet, que Youssou Ndour, de confession musulmane, a décidé d'associer une voix chrétienne de la République Centre Afrique à la sienne''.

<div align="center"><iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/aGQbkA8d2Hk" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 



Le choix par le musulman, Youssou Ndour de faire un duo avec une chanteuse de confession chrétienne n'est pas fortuit, dans la mesure où la République centrafricaine est actuellement déchirée par un conflit désigné comme ethnico-religieux et symbolisé par les affrontements entre ex-Séléka, d'obédience musulmane et les milices anti-balakas, de confession chrétienne. Née à Bangui et lauréate en 2004 du prix de la chanson francophone, la Centrafricaine Idylle Mamba a fait les premières parties de Lokua Kanza Tiken Jah Fakoly. Dans une interview à la sortie des studios, la star de la musique sénégalaise Youssou Ndour, s'est dite prêt à se rendre en République Centrafricaine, un plongé dans les violences entre chrétiens et musulmans pour prôner la réconciliation.




 



Commentaire


Retour en haut