Archive

Centrafrique: líADP, le Patrie et líUDDP font bande à part

Les trois partis politiques membres de l'AFDT suspendent leur participation au sein de cette plateforme

 


© journaldebangui.com
L'Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) de Clément Belibanga, le Parti Africain pour une Transformation Radicale et l'Intégration des Etats (Patrie) de Crépin Mboligoumba et l'Union démocratique du peuple pour le progrès (UDDP) de Maïtar Djim Arem, membres de líAlliance des forces démocratiques pour la transition (AFDT), ont annoncé hier lundi, la suspension de leur participation au sein de cette plateforme pour protester contre líaccusation portée par le coordonnateur de líAlliance, Martin Ziguélé, contre la Présidente Samba Panza, quíil accuse díavoir violé líAccord de Libreville en nommant un Premier ministre non issu de líancienne opposition.

Pour les trois dissidents, «la nomination d'un Premier ministre issu de la société civile ne constitue en rien une violation de l'accord de Libreville, qui doit être lu et compris en fonction de la nouvelle donne, notamment le départ du général François Bozizé et la dissolution de la Séléka», ont-ils soutenu dans une déclaration commune. La RCA a besoin de la contribution de toutes ses filles et tous ses fils, ont-ils fait savoir. Devant cette décision irresponsable et antinationale, qui met en péril le nécessaire consensus national autour de l'essentiel, l'intérêt supérieur de la Nation, les trois partis politiques signataires condamnent fermement cette décision et suspendent leur participation aux activités de l'AFDT à partir de ce jour.

 

 



Commentaire


Retour en haut