Archive

Bangui: des imams ne peuvent plus retenir leurs fidèles

Cette déclaration est intervenue alors que le n°1 des Imams, Kobine Layama, est en mission avec líarchevêque Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, en Europe

 

Certains imams de la mosquée centrale de Bangui ont décidé de ne plus retenir leurs fidèles face aux violences dont sont victimes les musulmans dans la capitale centrafricaine et à líintérieur du pays. Une annonce faite le vendredi 24 janvier, lors díun point de presse organisé à la ladite Mosquée. Ces leaders religieux ont accusé les forces internationales, notamment celles de líopération Sangaris de passivité devant les violences exercées sur leurs fidèles. Ils précisent par ailleurs que la Séléka níest pas synonyme de la communauté musulmane.

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
L'imam et l'archevêque de Bangui
Nous sommes interpellés à plusieurs reprises par nos fidèles qui se plaignent des traitements cruels et inhumains dont ils sont souvent victimes. Cíest pourquoi nous les imams de la mosquée centrale de Bangui, avons décidé à partir díaujourdíhui, de laisser les jeunes musulmans faire leurs vúux pour se venger face aux éventuelles actes de violences», a déclaré le 2ème Imam de la mosquée Centrale de Bangui Bachirou Modibo. Il poursuit en disant quíil níest plus question díarrêter ces jeunes, «car on síest rendu compte que tout le monde est contre nous les musulmans. Les forces étrangères qui étaient censées nous protéger, níont pas fait leur travail comme il se doit, en particulier la force française ď sangarisď», a-t-il renchérit

Cependant cet avis níest pas partagé par líensemble des imams, Mahamat Delriss 2ème vice-président de la communauté islamique centrafricaine a déclaré quíil ne partage pas le même avis avec ces imams, malgré que leur revendication soit tout à fait légitime. Car un tel propos pourrait inciter les gens à la violence. De même il exhorte ces confrères musulmans à la tolérance. Cette déclaration est intervenue alors que le n°1 des Imams, Kobine Layama, est en mission avec líarchevêque Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, en Europe puis aux USA, afin de faire le plaidoyer pour le renforcement des troupes étrangères en Centrafrique afin de sécuriser le pays.

 



Commentaire


Retour en haut