Archive

Gabon: Un «gouvernement union nationale», info ou intox?

Cíest la première rumeur du genre depuis líintronisation díAli Bongo Ondimba en 2009Ö

 

Une rumeur savamment orchestrée annonce la formation díun gouvernement díunion nationale au Gabon au lendemain de la célébration de la fête nationale de líindépendance. Selon cette rumeur matérialisée par un e-mail distribué par des sources non fiables dans les rédactions à Libreville et à líétranger, le futur gouvernement sera dirigé par líopposant Pierre Mamboundou, actuellement en séjour privé en France. La mission de líéquipe sera díorganiser les élections législatives de 2011.

 


© Foussierquincaillerie.fr
Image d'illustration
Líopposition serait servie sur un plateau en or
André Mba Obame se verrait bombardé vice-Premier ministre, ministre de la défense, de la sécurité publique et de líadministration du territoire, mentionne le texte. Zacharie Myboto serait ministre díÉtat, ministre des travaux publics, des transports et de líaménagement du territoire, poursuit le texte qui níoublie pas deux autres cadres de líUnion nationale. [i Jean Éyeghe Ndong prendrait le portefeuille du travail et de la sécurité sociale, Casimir Oye Mba celui de líéconomie, des finances, du budget et de la planification). Líex bongoïste en chef passé à líopposition depuis le vivant de son maître à penser Maître Louis Gaston Mayila récupèrerait le Ministre de la Justice. Louis Gaston Mayila se trouverait actuellement à Paris pour finaliser les discussions avec Pierre Mamboundou qui insiste pour obtenir la sortie de Jean Félix Mouloungui et líentrée de Richard Moulomba et de Fidèle Wora. André Mba Obame devrait quant à lui les rejoindre ce mardi, affirment avec précisions les auteurs du texte. LíUnion nationale voudrait également obtenir líentrée au gouvernement de son partenaire du CDJ Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé qui pourrait se retrouver au ministère de líéducation nationale, plaide le document qui ne laisse au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 42 ans) quíune portion incongrue du gâteau. Paul Biyoghe Mba serait nommé Vice-président de la République alors que Faustin Boukoubi reviendrait avec le portefeuille des grands travaux et Pascaline Mferri Bongo Ondimba remplacerait Paul Toungui aux affaires étrangères. Tous ces opposants ont toujours affirmé haut et fort quíils níentreront pas dans un gouvernement díunion nationale. Des élections législatives sont prévues dans le pays en 2011. LíUnion nationale affiche díores et déjà une farouche détermination à remporter la majorité afin de diriger le futur gouvernement.



Commentaire


Retour en haut