Archive

Génération Centrafrique: Félicitations au CNT

Génération Centrafrique formule le vœu de voir la représentation nationale de transition, consacrer ces critères d’éligibilité dans la nouvelle loi fondamentale dont elle a la charge de l’élaboration

 


© journaldebangui.com
Suite à la démission des deux responsables de l’exécutif, donnant lieu à toutes les inquiétudes et aux supputations les plus invraisemblables, Génération Centrafrique tient à saluer le travail remarquable du CNT qui a su prendre la mesure de ses responsabilités. En effet, en dépit de l’urgence de la décision à prendre et d’énormes pressions venant de toute part, cette institution a su garder la sérénité nécessaire pour élaborer des critères d’éligibilité conformes à la fois aux dispositions de la Charte Constitutionnelle de Transition et aux attentes d’un peuple qui ne sait plus croire en ses Hommes.

Tout en se félicitant de la maturité dont ont fait preuve les conseillers nationaux dans cette période particulièrement sensible, Génération Centrafrique encourage ces derniers à maintenir le même niveau d’exigence dans le processus de désignation du nouveau Président de la Transition et du Premier Ministre afin de donner à la RCA un Chef d’Etat qui soit à la hauteur des défis à relever pour sortir notre pays définitivement de la crise multiforme dans laquelle il est plongé.

Convaincu que le CNT est investie d’une mission historique consistant à jeter les bases de la construction d’un Centrafrique nouveau, Génération Centrafrique formule le vœu de voir la représentation nationale de transition, usant de son pouvoir constituant, consacrer ces critères d’éligibilité dans la nouvelle loi fondamentale dont elle a la charge de l’élaboration.

Pour Génération Centrafrique, les 17 critères d’éligibilité ont le mérite de proscrire la culture de l’impunité et de la médiocrité, d’écarter toutes considérations partisanes et de privilégier l’intérêt supérieur de la nation au détriment d’ambigus aventuriers.

Avec de telles innovations, il y a fort à parier que les prochaines élections permettront de mettre en concurrence de vrais projets et débats constructifs. Car le peuple a bien conscience que les causes du mal SELEKA sont plus profondes que ce que les prétendants veulent bien nous faire croire.

Fait à Paris, le 18 janvier 2013.
Génération Centrafrique
Contact : gcentrafrique@gmail.com

 

 



Commentaire


Retour en haut