Archive

Les mauvaises habitudes des fonctionnaires coûtent cher à líEtat Centrafricain

Cíest un aveu du Premier ministre Faustin Archange Touadera

 

A líoccasion de la célébration de la journée internationale de la lutte contre la corruption sur la «Journée de líIntégrité Morale des Professionnels de la Santé» le PM síadressant à ses administrés exhorte les fonctionnaires et agents de líEtat à changer de comportement face à la corruption et à rompre avec les mauvaises habitudes qui coûtent si cher à líEtat Centrafricain, estimant que, la lutte anti corruption est un enjeu national. Il a indiqué que la célébration de la présente Journée doit être pour nous, une occasion de prendre conscience des méfaits de ces fléaux. Et nous pouvons faire de cette Journée non seulement la Journée Internationale, mais également, la Journée nationale de lutte contre la corruption.

Justifiant les raisons qui ont conduit le gouvernement Centrafricain a créé le Comité National de Lutte Contre la Corruption(CNLC) en 2008 dont la mission est díélaborer une stratégie nationale pouvant devenir un instrument qui permettra au gouvernement de síattaquer à ce fléau à multiples facettes. Tous comme un seul homme en centrafricain nationaliste, où que vous soyez à líécole, à líhôpital, à la police dans les ministères disons non à la corruption, a lancé le Premier ministre au peuple centrafricain. Le constat ne fait plus aucun doute de ce que la corruption généralisée contribue à líinstabilité politique, parce que les citoyens sont obligés de chasser du pouvoir leurs dirigeants corrompus incapables de représenter efficacement les intérêts du peuple; la corruption décourage les investissements étrangers et sape la conscience dans le système juridique et judiciaire; la corruption réduit les recettes consacrées aux biens des services essentiels.

 


© journaldebangui.com
Le Premier ministre Faustin Archange Touadera
Le PM a continué en encourageant les membres du Comité National de lutte Contre la Corruption à organiser dans un bref délai les assises nationales de lutte contre la corruption afin de faire adopter un document de stratégie nationale pour libérer la République Centrafricaine de ce fléau et transformer le peuple centrafricain en un peuple honnête , intègre et heureux de vivre dans un pays où il fera bon vivre. Il a souligné que les reformes entreprises ont permis à la République Centrafricaine de se classer au 156ème rang mondial sur 180 pays par Transparency International avec un indice de perception de la corruption égal à 2 sur 10.

Pour le Président du Conseil National de líOrdre des Médecins-Chirurgiens-Dentistes et Pharmaciens, le Professeur Abdoulaye Sepou a souhaité que cette Journée de líIntégrité Morale devrait être le point de départ pour une remise en cause profonde aussi bien chez nous les professionnels de santé, que dans les autres catégories professionnelles de notre pays. Il a dénoncé la mauvaise pratique de certaines Organisations non gouvernementales Internationales qui ne respectent pas les règles déontologiques de la Santé mentionnés dans les textes existants. Ces ongs , a-t-il dit, entraînent dans leurs sillages des jeunes médecins qui malheureusement suivent les mauvais exemples préjudiciables.

 



Commentaire


Retour en haut