Archive

Bangui: rencontre entre la Mairie et une délégation de la Misca

La délégation du commandement de la Misca était conduite par le Général Jean-Marie Michel Mokoko

 

Cette rencontre, présidée par la présidente de la délégation spéciale de la ville de Bangui, Mme Catherine Samba Panza, avait pour but de voir comment sécuriser la ville de Bangui et ses périphéries et comment síorganiser pour voler au secours des personnes déplacées internes qui se trouvent dans des sites à Bangui, affamées et sans véritables soins. La délégation du commandement de la Misca était conduite par le Général Jean-Marie Michel Mokoko. Etaient aussi présents, les membres des ONG de jeunesse et les autorités locales de Bangui, de Bimbo et de Begoua.

 


© peaceau.org
Le Général Jean-Marie Michel Mokoko
Pour Mme Samba Panza, «ce sont les autorités locales qui savent quelles sont les difficultés en terme de sécurité et en terme humanitaire dans leur circonscription». Pour Jean-Marie Michel Mokoko, «nous avions souhaité rencontrer les autorités locales pour leur faire líévaluation de la situation et pour voir comment, ensemble, conjuguer nos efforts pour nous organiser afin de ramener les populations dans leurs quartiers et comment les organisations humanitaires peuvent se joindre à nous. Nous allons díabord nous assurer que les conditions de sécurité soient largement améliorées et que notre évaluation nous permette de donner le top pour que cette population regagne ses habitations. Cette réunion visait aussi à mettre en place une coopération civilo-militaire car nous avons besoin que les autorités locales soient en liaison avec les militaires que nous mettons sur les sites dans ces quartiers, pour une plus grande confiance. Líautre objectif est que si les gens regagnent les quartiers, cela va décongestionner les centres de regroupement qui commencent à poser des problèmes de santé et cela facilitera la distribution des aides». Un comité a été mis en place pour permettre un partenariat entre les troupes de la Misca et de Sangaris, díun côté, et les autorités locales, de líautre.

 



Commentaire


Retour en haut