Archive

Presse centrafricaine: monitoring du Lundi 06 janvier 2014

RCA: "Ce níest pas avec ces petits bandits d'Anti-Balakas qu'on va baisser les bras" (Général Bahar Itno)

 

Nations Unies
Le Premier ministre, Me Nicolas Tiangaye, a reçu ce 03 janvier M. Mathieu Boua Bilé, de la division électorale des Nations Unies avec résidence à Kinshasa (RDC).Ce dernier a apporté le soutien inconditionnel des Nations Unies au Gouvernement de transition, dirigé par Me Nicolas Tiangaye. Le Premier ministre était assisté de sa Conseillère spéciale chargée des élections, Me Gina Roosalem. Radio nationale/TVCA

Politique
RCA: Communiqué présentiel N°01.01.14 du 05 janvier 2014
Sur instruction de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de líEtat, en accord avec le Premier Ministre Chef du Gouvernement díUnion Nationale de Transition : Tous les Ministres díEtat et Ministres, les cadres supérieurs, les membres des cabinets ministériels, tous les fonctionnaires et agents de líEtat ainsi que tout le personnel díappui, les dirigeants des entreprises publiques et parapubliques sont invités à reprendre impérativement leurs postes de travail le lundi 6 janvier 2014 à partir de 7 heures 30 précises. Tous les chefs des Départements ministériels doivent systématiquement effectuer un contrôle physique et nominatif de leur personnel. Il est à rappeler à tous que des mesures díordre sécuritaire sont prises pour garantir le fonctionnement régulier des institutions. Par conséquent, il ne sera toléré aucun acte qui vise à perturber le processus de sécurisation en cours. Centrafrique-presse

 

RCA: Communiqué présentiel N°02.01.14 du 05 janvier 2014
Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de líEtat, le Premier Ministre Chef de Gouvernement díUnion Nationale de Transition et le Président du Conseil National de Transition, líensemble du Gouvernement et de tous les acteurs de la vie nationale tiennent à adresser leurs sincères remerciements et témoigner líexpression de leur gratitude aux troupes de la MISCA et de celles de líopération Sangaris pour leur courage et leur détermination dans la défense et la sécurité du peuple centrafricain. Les Autorités de la Transition reconnaissent à sa juste valeur les sacrifices suprêmes consentis et les assurent quíils ne resteront pas vains. Mais aussi elles leur témoignent de leur solidarité indéfectible et réitèrent líexpression de leur compassion. Les plus hautes autorités de la Transition tiennent à les rassurer de leur entière collaboration pour la mise en úuvre effective des résolutions 2121 et 2127 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Centrafrique-presse

Sécurité
Cameroun: Un appui sécuritaire discret, mais sérieux en Centrafrique
Ils ne font pas de bruit, mais pourtant, ils sont là. Les camerounais qui étaient soupçonnés de négliger la crise en Centrafrique líannée dernière, sont pourtant les plus présents et les plus efficaces actuellement en Centrafrique. Ils sont environ 500 dans le pays, mais surtout répartis en province, à Bozoum, Bouar, Berberati et Paoua. Plus une centaine díhommes des services secrets qui selon les autorités de Yaoundé sont là-bas pour anticiper des éventuelles crises frontalières. Les agents déployés sont en général díascendance centrafricaine, ce qui facilite le contact avec les populations. Et le poids camerounais en RCA síidentifie avec le général anglophone Martin Tumenta, devenu le commandant opérationnel de la MISCA. singatioubangui

RCA: "Ce níest pas avec ces petits bandits d'Anti-Balakas qu'on va baisser les bras" (Général Bahar Itno)
« Nos troupes sont prêtes à continuer leur mission et ils sont d'ailleurs déterminés pour remplir leur mission », poursuit le Général tchadien qui lance un avertissement à la milice centrafricaine "Anti-Balaka". « Ce níest pas avec ces petits bandits d'Anti-Balakas qui attaquent le moral des troupes [tchadiennes] qu'on va baisser [...] J'attire leur attention, s'ils continuent d'attaquer les tchadiens, nous allons répondre d'une manière musclée », a affirmé le Général Ousmane Bahar Itno, commandant du contingent tchadien déployé en Centrafrique, lors d'un reportage diffusé sur la Télé-Tchad, la semaine dernière. Alwihda Info

Social et Développement
RCA: Obama débloque 100 millions de dollars
Les États-Unis ont alloué une aide de 100 millions de dollars (environ 48 milliards de francs CFA) à la République centrafricaine pour soutenir les efforts de la communauté internationale dans le règlement de la crise qui secoue ce pays, a-t-on appris de source diplomatique, mardi à Dakar. Le président (Obama) a mandaté le secrétaire d'Etat d'orienter l'utilisation de jusqu'à 60 millions de dollars [plus de 28 milliards de francs CFA] en biens et services pour appuyer les forces françaises et l'Union africaine(Ö)". Le déblocage de ces fonds vise à "assurer le transport aérien des forces françaises et africaines de défense en déploiement à la RCA et le ravitaillement en vol, et pour former et équiper les troupes des pays contributeurs de la MISCA". Alwihda Info

Le ministre de la fonction publique, Gaston Mackouzangba, a lancé un appel à líendroit des fonctionnaires et agents de líEtat pour la reprise de travail ce 06 janvier 2014. Radio nationale/TVCA

La société civile centrafricaine a discuté ce 04 janvier avec Roland Marchal, chercheur français et spécialiste de la République centrafricaine. Les deux parties ont débattu des questions du moment en Centrafrique, des enjeux actuels et de certaines incompréhensions y relatives. Selon Me Bruno Hyacinthe Gbiegba, de la société civile, « il a donné son avis et la société civile a aussi donné son avis de la crise actuelle et chacun a fait son analyse. Nous avons convenu de nous retrouver encore le 06 janvier. Pour nous il níy a pas de confrontation entre chrétiens et musulmans mais ce sont les politiques qui continuent de manipuler les choses. Nous avons dit que dans ses avis, il y a certains qui ne reflètent pas la réalité. Ces informations lui permettront, en tant que chercheur, de mieux présenter la situation de la RCA à líextérieur». Radio nationale/TVCA

Le Bureau du mouvement action pour la paix et le dialogue islamo-chrétien a animé un point de presse ce 04 janvier à Bangui. Au centre de ce point de presse, la dénonciation de líinstrumentalisation de la crise centrafricaine par certaines personnes malveillantes. « Nous disons non à líinstrumentalisation de la tragédie centrafricaine et non à líappellation de cette tragédie crise interreligieuse, cíest le résultat de líirresponsabilité de certains hommes politiques. Nous proposons une mission de bons offices », telle est la déclaration du coordonnateur du mouvement action pour la paix et le dialogue islamo-chrétienne. Des actions sont prévues par ce mouvement pour faire face à la situation actuelle dans le pays. Radio nationale/TVCA

 



Commentaire


Retour en haut