Archive

Centrafrique: incursion de rougeole dans deux camps à Bangui

LíOMS a en effet recensé huit cas confirmés de rougeole et une campagne de vaccination a été diligentée

 

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a lancé une grande campagne de vaccination contre la rougeole, et va reprendre, dans le camp de déplacés de l'aéroport, les activités qu'elle avait réduit pour des raisons de sécurité, a annoncé un responsable lundi, 6 janvier 2014. "Nous avons déjà vacciné 20.000 enfants dans différents camps de déplacés de Bangui, et allons continuer sur le camp Mpoko (aéroport) avec environ 40.000 enfants" concernés, a déclaré à l'AFP le responsable communication de MSF à Bangui Raphael Piret, affirmant que plusieurs cas avérés de rougeole avaient été détectés en laboratoire. En effet, huit cas de rougeole ont donc été confirmés par líOrganisation mondiale de la Santé, dans deux camps de réfugiés de la capitale centrafricaine, Bangui. Líun des camps abritant les cas signalés est proche de líaéroport, líautre se trouve dans le quartier de Damala. "Etant donné les conditions dans lesquelles vivent les déplacés, le risque de contagion est à prendre très au sérieux", a souligné Raphael Piret. «Notre préoccupation majeure se résume en la promiscuité des déplacés et à líinsuffisance díhygiène individuelle et collective sur le site. Ceci fait craindre une propagation rapide de la maladie si rien níest entrepris en urgence pour enrayer la flambée en cours», explique le Dr Evariste Pabingui, en charge du centre de Damala, qui indique quíune vaste opération de vaccination a été mise en place compte tenu du risque extrêmement élevé de diffusion de la maladie.

 


© africatime.com
Un camp des déplacé à Bangui
Par ailleurs, "les activités seront redéployées à plein régime au camp de déplacés de Mpoko. Les urgences étaient maintenues, on reprend les consultations pour les cas les moins graves, les pansements, les soins prénataux, le suivi VIH", a ajouté le responsable de MSF. «Les activités díimmunisation vont concerner 60 000 enfants âgés de 6 mois à 15 ans, dont 40 000 pour le site de líaéroport, et plus de 20 000 en ce qui concerne le deuxième, le Centre de Don Bosco de Damala», indique líOMS.

L'ONG Médecins sans Frontières (MSF) avait annoncé jeudi, 3 janvier 2014 avoir décidé de "considérablement réduire ses activités médicales d'urgence" après deux jours consécutifs de violence autour du camp de déplacés de l'aéroport de Bangui, où plus de 100.000 personnes sont réfugiées. La rougeole est une maladie virale très contagieuse, et est une des causes de décès chez enfant. Selon líOMS, en 2011, la maladie a causé la mort de 158 000 personnes, dont une majorité díenfants de moins de cinq ans.

Dimanche soir, de nombreuses rumeurs faisaient état de déplacements d'anti-balakas dans la ville, certaines sources militaires parlant notamment d'un regroupement "d'environ 250 anti balakas" au nord de Bangui. Vers 1h30, des tirs d'armes automatiques et lourdes ont été entendues dans les quartiers avoisinant l'aéroport. Les récents affrontements religieux en Centrafrique auraient déjà fait plus de 1.000 morts le mois dernier et des dizaines de milliers de déplacés.

 



Commentaire


Retour en haut