Archive

Collectif SOS Paix en Centrafrique: la solidarité en chanson

«SOS paix en Centrafrique» est le titre du tube des artistes de la chanson africaine, qui ont décidé de venir au secours de la Centrafrique dévastée par la criseÖ

 


© radio-tongolo.com
Les artistes du collectif dans le studio New Times Songs à Paris (1er jour d'enregistrement)
Depuis quelques mois déjà, des artistes centrafricains de la diaspora ont décidé de se mettre ensemble afin de faire entendre leur voix. Après avoir battu le pavé à Paris, et dans díautres villes de France chaque samedi depuis la mi-avril, ils sont entrés en studio. Dans leur démarche, ils étaient accompagnés par une belle brochette díartistes africains, amis et amoureux de la Centrafrique. Et à líexemple de Michael Jackson pour le tube We are The Word ou bien des Chanteurs sans frontières pour les enfants díEthiopie, ils sont de la bataille centrafricaine.

<div align="center"><iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/oJ2YCxujotM" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

Ils avaient déjà donné de leur temps et de la voix pour Haïti, la Côte díIvoire, le Mali etc. Cette fois-ci, quelques stars africaines comme le rappeur d'origine congolaise Passi du groupe Bisso Na Bisso, la gabonaise Annie Flore Batchiellilys, les artistes camerounais comme Mimi Pary, Elilio, Ketsia Brown sans oublié la journaliste de la chaîne Télésud Lady Ngo Mang et Messieurs Nelson Epesse Mang et Richard Epesse, les congolais Le Fils Mata et Dj Zidane, Clarence et les Fatima CIA, les artistes d'origine togolaise Nicotin et Fernanda sont aux côtés des artistes centrafricains, que líon níentend presque jamais, et qui pourtant sont des stars sur la planète Centrafrique. BB Matou, Max Gazoulema, Idylle Mamba, Corry Denguemo, Laetitia Zonzambe, Dj Malé, Junior Congo Sienne, Marilou Levillain, Patrick Zoutenne, Lydie Pace, le rappeur Da Basta, Befa Centro, Mamy Wata, Prisca et le chanteur du groupe New Gospel Family Arsene Kouby, rassemblés au sein du Collectif SOS Paix en Centrafrique, ont donné de la voix et du cúur pour le clip et le single «SOS paix en Centrafrique». Cíest une initiative de jeunes Centrafricains de la Diaspora, qui en ont plus quíassez de voir leur pays tous les dix ans chuter, sombrer et tenter de se relever comme un malade moribond.

 


© radio-tongolo.com
Les artistes du collectif dans le studio New Times Songs (1er jour d'enregistrement)
Cíest pourquoi, les ceux díentre les plus grands ont donné de leur temps et de leur énergie pour voir aboutir le projet qui hier encore semblait irréalisable. La direction artistique de l'úuvre était menée de main de maître par le guitariste centrafricain Saladin Feirera, l'un des plus grands ayant souvent accompagné, Manu Dibango, Bibi Tanga ou les groupes Magic Système et Bisso Na Bisso. Lesquels ont soutenu le projet mais, qui pour des raisons de calendrier n'ont pu faire le déplacement pour poser leurs voix. La réalisation du clip a connu la participation exceptionnelle du Congolais Hilton Aya avec toute son équipe, et les centrafricains Lassa Kossangue, Ghislain Sombo et Freddy Azibolo. Ce projet a été mené jusqu'au bout sous la coordination de Prisca Miande (Pichoustone), Laetitia Zonzambe et Radio Togolo.

Le budget du projet financé de manière collective a permis de couvrir les frais du studio díenregistrement, le mixage et le mastering du single. Il est acquis quíune fois le single sur le marché, les bénéfices iront aux projets en faveur de la Centrafrique. Cet enthousiasme síinscrit en droite ligne ce qui se fait et síest déjà fait, par les nombreuses associations centrafricaines que parrainent certains artistes du Collectif afin que la mobilisation ne faiblisse pas, tant qu'à Bangui et dans les provinces de Bêafrica rien níest résolu.


Commentaire


Retour en haut