Archive

Centrafrique: Le Drian arrive ce jeudi 02 décembre à Bangui

Le ministre français de la Défense, veut rendre visite aux soldats français basés dans la capitale centrafricaine

 

Selon l'armée française cité par RFI, «Jean-Yves Le Drian fera un court passage à Bangui demain (ce jeudi, 02 janvier 2014) matin, où il prendra notamment le temps de discuter avec les hommes de la force Sangaris», nom de code de l'opération militaire française entamée le 5 décembre en Centrafrique, a affirmé une source militaire sous couvert d'anonymat. Cette visite n'était pas inscrite au programme initial de la tournée africaine du ministre de la Défense, qui s'est rendu au Mali, puis au Niger et au Tchad, notamment dans l'optique du redéploiement des forces françaises au Sahel. 1.600 soldats français ont été déployés en Centrafrique pour tenter d'enrayer l'engrenage de violences communautaires et inter-religieuses à l'úuvre dans le pays depuis le renversement en mars du président François Bozizé par une coalition hétéroclite à dominante musulmane, la Séléka. Début décembre, deux soldats français ont été tués, quelques jours après le début de l'opération, lors d'un accrochage à proximité de l'aéroport.

 


© rfi.fr
Le ministre français de la Défense est passé par le Tchad, avant d'arriver à Bangui
Il vient du Tchad
Poursuivant sa tournée sahélienne, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est arrivé dans la capitale tchadienne, hier 1er janvier 2014, après le Mali et Niamey. Dans les pays sahéliens, c'est surtout de la lutte contre le terrorisme qu'il a été question ces 31 décembre et 1er janvier. Avec le président Idriss Déby du Tchad, il a surtout été question du dossier centrafricain où la France fait face à une situation bien plus complexe qu'elle ne l'attendait. Le ministre français de la Défense après líétape de Bangui, ce jeudi se rendra par la suite à Libreville et Brazzaville, deux capitales clés dans la gestion de la crise.

Lutte contre le terrorisme aussi
Au Niger, Jean-Yves Le Drian s'est rendu sur la base française de Niamey où sont déployés deux nouveaux drones français. Des drones Reaper qui seront utilisés dès ce début d'année dans l'ensemble de la région pour la lutte anti-terroriste. Au Mali, le ministre de la Défense a réaffirmé que les troupes françaises de l'opération Serval seront réduites à un millier d'hommes au printemps 2014. La France et le Mali travaillent cependant à un nouvel accord de défense qui devrait être signé dès ce mois-ci dans la capitale malienne. «L'objectif commun de la lutte contre le terrorisme, a indiqué le ministre, sera inscrit dans cet accord».

 



Commentaire


Retour en haut