Archive

Retrait du contingent Tchadien de la MISCA de Centrafrique

«Une opportunité pour la paix et pour regagner la confiance du peuple Centrafricain»

 

Tout díabord, je présente toutes les vives condoléances du peuple Centrafricain aux soldats Tchadiens morts aux combats dans le cadre de leur mission au sein de la MISCA pour la pacification de la Centrafrique. En revanche, le Tchad a perdu toute crédibilité en Centrafrique, depuis líaccession au pouvoir des Ex. Seleka. La confiance est rompue avec le peuple Centrafricain, parce que les soldats tchadiens sont accusés, à juste raison ou à tort, de connivence avec les Ex. Seleka.

Le Tchad restera toujours un pays voisin, un pays ami et un pays frère, mais aujourdíhui le Tchad rendra service aux Centrafricains, aux Tchadiens résidant en Centrafrique et à la communauté Internationale, Continentale et Régionale, en retirant son contingent de tout le territoire Centrafricain, « Une opportunité pour la paix et pour regagner la confiance du peuple Centrafricain».

Nous garantissons la sécurité de tous les Tchadiens sur notre territoire, et nous nous engageons à ne pas faire díamalgame entre les Ex. Seleka et les Tchadiens.

La communauté Tchadienne est chez elle en Centrafrique. Des générations entières sont nées sur le sol Centrafricain, et sont chez elle. Les circonstances díun malentendu l'a poussée en exil au Tchad, mais quíelle se rassure, elle reviendra rapidement pour vivre en harmonie et en paix avec le peuple Centrafricain, comme avant.

Une fois la paix retrouvée, le Tchad aura un rôle majeur dans le plan de formation des futures forces de sécurité Centrafricaine (Police, Gendarmerie, Pompiers, Militaire, Garde-frontière, Protection civile, Volontaire Croix Rouge, Ö).

Nous apprécierons toujours le rôle actif du Tchad dans le cadre de la CEEAC pour le règlement politique et pacifique de la crise Centrafricaine.

Sinclair Bendo
Citoyen Centrafricain en Suisse.

 

 



Commentaire


Retour en haut