Archive

L'ex-ministre Joseph Bendounga échappe à un lynchage

Le Mouvement Démocratique pour la Renaissance et líEvolution de Centrafrique communique:

 

Le mardi 24 décembre 2013 à 10 heures 35 minutes, alors que le Démocrate Joseph BENDOUNGA, Président du MDREC, marchait au centre-ville, il avait croisé la colonne de marche des gens qui se disaient musulmans avec des banderoles sur lesquels on pouvait lire : nous voulons la paix, non à Sangaris etc.

Lorsquíils ont aperçu le Démocrate Joseph BENDOUNGA, ils se sont arrêtés, ils líont injurié et promis de le tuer. Rapidement comme des charognards assoiffés de sang, une vingtaine de ces marcheurs pour la paix ont dégainé des couteaux cachés sous leurs habits et ils ont couru vers lui en vociférant des insanités pour líassassiner.

Rapidement, le Démocrate Joseph BENDOUNGA a trouvé refuge dans un cyber café qui fait également office de guichet de Western Union qui se trouve à sa portée, au réez de chaussé de líimmeuble La PAIX. Les excités de la fameuse marche pacifique de la communauté musulmane ont assiégé le cyber café pendant une heure.

Le Démocrate Joseph BENDOUNGA effleuré très légèrement au bras gauche par un couteau a été protégé par ses concitoyens et le personnel du cyber café qui ont fermé la porte díentrée et fait écran entre ses agresseurs et lui.

Ce ne sera quíà 11 heures 10 minutes, que les éléments MISCA du contingent congolais en faction à líambassade du Congo ont exfiltré le Démocrate Joseph BENDOUNGA du cyber café pour le conduire à la chancellerie congolaise. Cette agression stupide à líalkaïda avec un goût amère díintégrisme islamique débridé emmène le MDREC à síinterroger avec dégoût à haute et intelligible voix :

1 - Que font des hommes armés dans une foule de prétendus musulmans qui marchent pour la paix ?

2 - Comment des gens qui marchent pour la paix ont-ils des armes cachées sous leurs habits ?

3 - Comment les organisateurs de cette marche dont, Sieur WANANGA KABARA ont-ils accepté des gens armés en leurs seins surtout quíils se disent croyants et fils díALLAH, le miséricordieux et créateur de tous les humains?

Le MDREC, à la lumière de cet acte de barbarie indigne des gens qui se croient musulmans, alors quíils ne le sont pas parce que líIslam est une religion de tolérance, díamour, de paix, de compassion et non un instrument de manipulation au service díune bande de criminels assoiffés de sang et de voyous incultes.

Le MDREC rappelle à ces extrémistes que les actions politiques de BENDOUNGA contre les dictateurs et bourreaux du peuple en faveur de la justice, la paix, líunité, la renaissance de la RCA et la démocratie sont pacifiques et légales.

Le MDREC demande avec force à Sieur DJOTODIA AM NONDROKO Michel, chef rebelle de SELEKA et ses acolytes qui ont instrumentalisé líislam pour des fins politiques de comprendre que tôt ou tard, ils seront rattrapés par la justice. Seule la démission de DJOTODIA ramènera la paix en Centrafrique, car DJOTODIA est le mal qui mine la RCA et le seul remède à ce mal est son départ immédiat et sans condition du pouvoir.

Le MDREC réaffirme à tous les MUSULMANS, le respect de leur choix confessionnel. Il rappelle très fraternellement à tous les musulmans de Centrafrique, que le Démocrate Joseph BENDOUNGA, Président du MDREC est le frère de tous les musulmans du monde et encore plus de ceux de la RCA avec qui ils ont en partage : une seule langue le Sango, une seule patrie la RCA et le même sang coule dans leur veines car, ils sont tous les enfants díun seul DIEU.

Fait à Bangui, le 26 décembre 2013

Démocrate Joseph BENDOUNGA
M. D .R . E . C. Mbi Yeke Zo
Liberté - Persévérance - Progrès
Email : lepartimdrec@yahoo.fr
Siège National : BOEING - Quartier ALI, Bimbo IV - R.C.A. Tél. Portable (236) 75.50.96.94

 

 



Commentaire


Retour en haut