Archive

Coup de gueule díun Centrafricain

La Centrafrique est devenue aujourdíhui le paillasson sur lequel tous les étrangers et différents groupes rebelles Tchadiens, Soudanais, Öviennent síessuyer

 

Je voudrais remercier le Président François HOLLANDE pour son implication à la crise dans notre pays et rendre un hommage aux deux caporaux français Antoine et Nicolas, ils sont rentrés dans líhistoire de République Centrafricaine. Le Président François HOLLANDE est non seulement un homme díEtat mais également un homme de conviction, visionnaire, stratégique qui connait la position géopolitique de son pays : comme disaient certains de mes amis, on ne regrette pas díavoir de voter pour lui.

Les pseudos hommes politiques français, monsieur Bruno LEMAIRE et monsieur MALMBOUTI, qui disent que la France níest pas le gendarme du monde et nía pas vocation à défendre la Centrafrique, ne connaissent pas les relations géopolitiques et surtout économiques qui existent entre la France et la Centrafrique ; il leur suffit de demander aux hommes díaffaires et hommes politiques français qui sont encore en vie.

Je remercie Monsieur Jean-Louis BORLOO et Jean-François COPPE pour leurs appuis, soutiens et influences pour nous aider dans ces moments difficiles.

Jeunesse Centrafricaine, on sait ce qui nous reste à faire : mobilisons-nous, líennemi est connu.
Saint Cyr Ngouyombo

 

Líennemi síest dévoilé les traîtres de la République, on connait le fond du problème sans être un magistrat chevronné.

Líhistoire est biblique : la femme qui avait volée le bébé díune autre et qui síest fait piégée toute seule quand le juge, Moïse, lui avait posé la question fatale : diviser le bébé à deux et elle avait répondu « OUI ».

Une question nous est posée : « Vouliez-vous diviser le pays de B.BOGANDA à deux pourquoi pas à trois pour les Soudanais ? » M. SABONE est un Tchadien, il síest fait piéger tout seul, Dieu lía confondu.

Les hommes politiques Centrafricains assoiffés du pouvoir ont donné la Nationalité Centrafricaine aux étrangers, les passeports et les armes sont distribués aux étrangers qui viennent aujourd'hui tuer les Centrafricains, ils garderont dans leur conscience toute leur vie, on ne pas peut devenir Président de la République comme on le veut ?

La Centrafrique est devenue aujourdíhui le paillasson sur lequel tous les étrangers et différents groupes rebelles Tchadiens, Soudanais, Öviennent síessuyer.

Cíest mal connaître la jeunesse Centrafricaine, nous ne vous laisserons jamais vous installez dans notre pays : je prends pour responsable tout les anciens régimes, ils nous ont trahis.

Je persiste et signe, tous les anciens hommes et femmes politiques doivent partir ; laisser la place aux jeunes générations : cíest le problème du contrat viager !

Ils ont échoué, la preuve est quíun soit disant ancien Ministre de la République veut diviser notre pays : la Centrafrique est UNE et indivisible !

Nous vivons en harmonie avec les musulmans et on connait les musulmans Centrafricains avec qui on a étudié : les étrangers possédant des armes doivent rentrer chez eux.

Jeunesse Centrafricaine, on sait ce qui nous reste à faire : mobilisons-nous, líennemi est connu.

Je ne vous dis pas bonne fête mais bon courage !

Le 25 Décembre 2013

Saint Cyr Ngouyombo
Technicien díexploitation en Transport de Marchandise

 



Commentaire


Retour en haut