Archive

Centrafrique: communiqué du Cabinet de M. Émile Gros Raymond NAKOMBO

Suite à la déclaration du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat de Transition donnant un ultimatum d'une semaine aux troupes françaises au terme duquel, ils acteraient la scission de la Centrafrique

 


© journaldebangui.com
M. Émile Gros Raymond NAKOMBO
****************
CABINET


Communiqué de Presse n°04

Par le passé, certains ont fantasmé sur une République dite du « LOGONE » mais la République Centrafricaine, laïque, Une et Indivisible demeure vivante. Aujourdíhui díautres ressuscitent les démons de la division en parlant díune partition sur une base religieuse. Ces propos, síils avaient été tenus par níimporte qui, auraient été considérés comme des propos de café de commerce tenu à la suite díune overdose de stupéfiants. Mais proférés par le Conseiller Spécial du Président de la Transition, ceux-ci appellent une sévère condamnation. Les autorités de la Transition doivent síen désolidariser et le Chef de líÉtat, démettre sans délai son Conseiller. Cette déclaration qui est une atteinte à la sûreté de líÉtat appelle aussi à la célérité de la Justice républicaine de Centrafrique.

Jíen appelle au patriotisme de chaque Centrafricaine et chaque Centrafricain pour faire échec à cette sinistre manúuvre et úuvrer à la préservation de la République, la laïcité, la paix et la Concorde Nationale.

Bangui, 22 décembre 2013
Émile Gros Raymond NAKOMBO
Ancien Député de Berberati
Ancien Candidat à líÉlection Présidentielle du 23 janvier 2011

 

 



Commentaire


Retour en haut