Archive

Bangui: Abakar Sabone veut scinder la Centrafrique en deux

Líultimatum de ce rebelle, ancien ministre du Tourisme expire en fin de semaine

 

Líapproche des fêtes et même les fêtes de fin díannées ressembleront à un cauchemar pour tous les Centrafricains. Depuis quelques jours, les violences ont repris dans la capitale Bangui. Personne ne sait plus où donner de la tête. Les opérations de désarmements des forces françaises et de la Misca virent toutes à des affrontements. Les musulmans sont persécutés par les chrétiens qui se prémunissent contre les représailles des éléments « errants » des ex-séléka. La communauté tchadienne de Centrafrique prise pour cible par les milices anti-balaka, plie bagages. Pendant, ce temps, des militaires et des religieux tentent díapaiser les tensions, mais rien níy fait. Cíest le grand bazar, car même les déclarations du président intérimaire ne trouvent plus díéchos.

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x18r5vs"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/x18r5vs_bangui-des-musulmans-manifestent-contre-l-armee-francaise_news" target="_blank">Bangui: des musulmans manifestent contre l...</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/20Minutes" target="_blank">20Minutes</a></i></div>

 

Et cíest sur ces entre-faits que le chef de l'une des factions de la Séléka, rebelle à Bangui, la capitale centrafricaine, Abakar Sabone, ancien ministre du Tourisme a pris la parole pour prôner la séparation du pays en deux blocs le Nord et le Sud: "Dans un délai d'une semaine nous allons prendre la décision, tous les nordistes musulmans, de demander la sécession de la République centrafricaine en deux : le Nord et le Sud". Le président en intérim, Michel Am-Nondokro Djotodia, ne semblait être au courant de la menace, ce dimanche 22 décembre 2013.

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x18q87r"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/x18q87r_centrafrique-les-tchadiens-fuient-le-pays_news" target="_blank">Centrafrique: les Tchadiens fuient le pays</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/20Minutes" target="_blank">20Minutes</a></i></div>

 

Dans la matinée de ce dimanche, plusieurs milliers de musulmans síétaient rassemblés dans le centre-ville de Bangui (Centrafrique), portant pancartes et calicots. Ils ont manifesté pendant un long moment sur une grande avenue vers un quartier musulman. Ils entendaient dénoncer "la partialité" des militaires français déployés depuis début décembre en Centrafrique. Ce même matin de dimanche, trois combattants Séléka, les ex-rebelles ont été tués dans un accrochage avec des soldats français, au cours d'une opération de désarmement des groupes armés. L'état-major français a refusé dimanche de s'exprimer sur le sujet.


Commentaire


Retour en haut