Archive

La CPI appelle à l'arrêt des violences en Centrafrique

Le communiqué est du bureau du Procureur de la de la Cour pénale international

 

Le procureur en chef de la Cour pénale internationale a appelé lundi à mettre fin aux attaques contre des civiles en République centrafricaine, a déclaré le Bureau du Procureur dans un communiqué publié lundi. "La dégradation de la situation de sécurité ces derniers jours a contribué à une escalade des meurtres, des violences sexuelles, du recrutement d'enfants soldats, et d'autres crimes graves dans tout le pays", a déclaré Fatou Bensouda dans ce communiqué. "La situation s'aggrave chaque jour et des milliers de civils fuient les violences", a-t-elle ajouté.

 


© africatime.com
Mme Fatou Bensouda
La juridiction de la Cour pénale internationale couvre tous les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité et les génocides. Mme Bensouda a appelé toutes les parties impliquées dans ce conflit à cesser les attaques contre les civils et les autres crimes. "Les victimes de ces crimes ne pourront être passées sous silence", a-t-elle déclaré. La République centrafricaine a plongé dans le chaos depuis que les rebelles majoritairement musulmans du mouvement de la Seleka ont pris le pouvoir en mars, déclenchant des vagues successives de représailles des milices "anti-Balaka" formées par la majorité chrétienne.

La France a déployé quelque 1.600 soldats dans son ancienne colonie suite à la décision du Conseil de sécurité jeudi dernier d' utiliser la force pour aider les forces de paix africaines à restaurer l'ordre en Centrafrique.

 



Commentaire


Retour en haut