Archive

Mandela: le deuil se poursuit jusqu'à dimanche 15 décembre

Avec comme 1er point d'orgue la grande cérémonie organisée demain mardi 10 décembre en présence de nombreux chefs d'Etats

 

L'Afrique du Sud vivra toute la semaine au rythme de la mémoire de son ancien président. Quatre jours après la mort de Nelson Mandela, la ferveur était toujours de mise en Afrique du Sud ce lundi, où le deuil national se poursuit. Les habitants continuent de se recueillir ou de déposer des gerbes pour honorer leur ancien président. Ils le feront jusqu'à dimanche, date de l'inhumation. Entre-temps, le pays aura accueilli le monde entier mardi matin (11h, heure locale, soit 10h, heure française), pour une grande cérémonie qui se tiendra au Soccer City Stadium, le stade de Johnnesburg qui peut accueillir environ 100.000 personnes. C'est là que Nelson Mandela y avait fait sa dernière apparition publique en juillet 2010, juste avant la finale de la Coupe du monde de football.

 


© afp
Lundi 9 décembre matin, plus de 70 chefs d'Etat, de gouvernement ou d'organisations internationales avaient déjà confirmé leur présence. Parmi eux, Barack Obama, François Hollande, David Cameron ou encore Hassan Rohani et Raul Castro, les présidents iranien et cubain. D'anciens chefs Etat, invités par leurs successeurs, seront aussi présents, notamment George W. Bush ou Nicolas Sarkozy. La dernière réunion de ce genre remonte à 2005 avec les obsèques de Jean-Paul II. Avec tout ce monde, le président sud-africain Jacob Zuma se retrouve confronté face à un double défi : tout d'abord, celui de la sécurité, et ensuite, en ricochet, celui de l'image du pays.

Manqueront cependant à l'appel le dalaï lama, qui n'avait pas obtenu de visa pour se rendre en Afrique du Sud car Pretoria ne voulait pas se fâcher avec la Chine, ou encore Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, qui met en avant le coût du déplacement en période de crise.

La dépouille exposée trois jours
Après la cérémonie de mardi, le corps de Nelson Mandela, qui ne sera pas présent au Soccer City Stadium, sera exposé pour trois jours à Union Buildings, le siège du gouvernement à Pretoria où il prêta serment après son élection à la présidence en 1994.
La dépouille sera ensuite transférée samedi vers le petit village de Qunu, dans le sud rural du pays, la terre des ancêtres de Mandela. C'est là qu'il avait souhaité être enterré. Il y sera inhumé dimanche. Seul un nombre restreint de dignitaires étranger, dont la liste n'est pas encore connue, seront présents à cette occasion.

 



Commentaire


Retour en haut