Archive

Centrafrique : Saisie de dipyrone encore en circulation

Une équipe díinspecteurs de la santé vient de saisir près de soixante mille ampoules de ce produit

 

La saisie a été effectuée dans plus de 33 structures de vente de produits pharmaceutiques à Bangui. Une opération menée suite à líinterdiction de líutilisation de ce produit en République Centrafricaine. Le ministère de la santé publique síest engagé ainsi à mettre hors díusage ce produit sur le territoire national. Docteur David Kilayo, qui a conduit líopération de ramassage de ces produits pharmaceutiques non conventionnels, précise : « Jíai pu faire plus de 33 structures de vente de produits pharmaceutiques, notamment les grossistes répartiteurs, les offices de pharmacie, les unités de vente des hôpitaux et des centres de santé urbains. A la fin de la mission, jíai retiré à peu près 59.286 ampoules de dipyrone 2,5g/ml qui sont, soit mis en quarantaine en attendant la décision de destruction, soit en attendant la décision du laboratoire ».

 


© memydr.com
Dr Kilayo explique que la lutte contre cette substance toxique est difficile, surtout dans le secteur informel. De ce fait, la mise en place díun Comité Interministériel de lutte contre la vente illicite desdits médicaments síavère nécessaire. « Le travail que jíai fait à ses limites dans la mesure où il y a des structures informelles de vente de médicaments. Il níy a pas que la dipyrone, il y a des médicaments qui se vendent partout. Ce níest donc pas possible díéradiquer tout ce produit. Ce que nous pouvons faire, cíest de continuer à sensibiliser ; cíest aussi de voir le comité de lutte contre les drogues pour voir comment éradiquer tous les produits nocifs pour la santé humaine. En fait, le comité de vente illicite des produits devait être mis en place, malheureusement au jour díaujourdíhui rien níest fait. Et le comité national de lutte contre les drogue ne peut faire le travail à la place du comité chargé de la vente illicite des produits pharmaceutiques ». Le Ministère de la Santé Publique a pris un arrêté portant interdiction de líutilisation et la vente de la dipyrone en République Centrafricaine depuis 2009. Cependant líobservation tarde à venir.


 



Commentaire


Retour en haut