Archive

Centrafrique : deux personnes mortes dans un vol de motos

Elles ont été tuées dans une explosion de grenade lancée par des ex-rebelles de la Séléka

 

Cette explosion avait pour objectif de favoriser un vol de motos, selon la gendarmerie centrafricaine. Des éléments ex-Séléka ont attaqué deux conducteurs de moto pour subtiliser leurs engins. Pourchassés par des éléments des forces de défense et de sécurité, ils ont jeté une grenade qui a explosé dans la concession d'un particulier, faisant deux morts, a expliqué à l'AFP sous couvert d'anonymat une source de la gendarmerie. Des habitants ont réagi en incendiant des pneus sur la chaussée et en érigeant quelques barricades dans le quartier, selon la même source. Des gendarmes ont fait des tirs de sommation pour ramener l'ordre.

 


© Bêafrika Sango
deux personnes mortes dans un vol de motos
Des tirs sporadiques ont ensuite été entendus dans la ville pendant une demi-heure environ. Aucun bilan d'éventuelles victimes de ces tirs n'était disponible mardi matin. Plusieurs actes de banditisme armé, úuvres d'ex-rebelles, ont été signalés dans la capitale centrafricaine depuis début novembre. Dimanche encore, un homme a été mortellement blessé par balle et plusieurs personnes atteintes par des tirs lors de violences nées d'un différend entre un ex-militaire et un ex-rebelle. La Centrafrique est livrée à une insécurité généralisée depuis le renversement du président François Bozizé le 24 mars par la coalition rebelle Séléka, aujourd'hui officiellement dissoute par son chef, Michel Djotodia, investi comme président de transition le 18 août. Des combattants de l'ex-Séléka multiplient les exactions contre une population épuisée par des années de troubles, rébellions et coups d'Etat. Des groupes d'autodéfense ont pris les armes contre eux, entraînant des violences qui prennent un caractère inter-communautaire et ont déplacé des dizaines de milliers de civils, essentiellement dans le nord-ouest du pays.


 



Commentaire


Retour en haut