Archive

France: déclarations du porte-parole du Quai díOrsay

«La France est, depuis le début, mobilisée pour trouver une solution en Centrafrique»

 

Les Centrafricains souhaitent que la France envoie plus de soldats. Il y a encore eu des massacres. Ils ont líimpression díêtre abandonné par la France. Que pouvez-vous nous dire?
On ne peut pas parler díabandon : la France est, depuis le début, mobilisée pour trouver une solution en Centrafrique et aider les Africains à résoudre la crise. Dès le mois díaoût, nous avons demandé au conseil de sécurité des Nations unies de se réunir et avons soutenu líadoption díune résolution. Le ministre síest rendu récemment sur place. Il y a rappelé quíil était indispensable de venir en aide aux populations, compte tenu de la gravité de la situation humanitaire. Il a souligné la nécessité díune solution politique, dans le respect de la feuille de route, avec comme objectif la tenue díélections au plus tard au début 2015.

 


© Maxppp
Romain Nadal, ici à l'Elysée, remplace Philippe Lalliot au Quai d'Orsay.
Il est également essentiel de soutenir la force africaine déployée sur place. Notre souhait, cíest que cette force soit soutenue par les Nations unies. Le secrétaire général des Nations unies présentera prochainement des options pour renforcer ce soutien international.

Est-ce que il ne pourrait pas y avoir des mesures díurgence
Nous sommes mobilisés car il y a encore beaucoup trop de violences dans le pays. Nous les condamnons et leurs auteurs ne doivent pas rester impunis. Mais la priorité aujourdíhui, cíest le renforcement de la force africaine sur le terrain, qui doit être soutenue par la communauté internationale. Notre position de principe, cíest díappuyer la prise en mains par les Africains de leur sécurité.

 



Commentaire


Retour en haut