Archive

Bangui: Bientôt une carte de presse en Centrafrique

Une vingtaine de directeurs et responsables díorganes de presse venus des médias privés et publics, se sont séparés le 1er novembre 2013, après 2 jours de réflexion

 

La préoccupation de cette retrouvaille portait sur la nécessité de la délivrance díune carte de presse aux journalistes centrafricains. Les travaux se sont déroulés dans la salle de conférence de la Maison de la Presse et des Journalistes (MPJ) à Bangui. Bruno Yapandet, ministre par intérim de la Communication, a encouragé líinitiative prise par le Département de la communication en collaboration avec Institut Panos Europe.

 


© journaldebangui.com
La maison de la presse et des journalistes centrafricains à Bangui
Le membre du Gouvernement a proposé díimpliquer le Ministère de tutelle dans la confection de ces cartes de presse. «Je formule le vúu que le format de la carte de presse porte le sceau du Ministère en charge de la communication. Le Ministère se chargera de réduire considérablement le risque de falsification de cette carte de presse qui rendra non opérationnels les journalistes fantômes». Le ministre Yapandet a indiqué que la délivrance de ces cartes permettra de distinguer les professionnels de ce secteur et les autres personnes qui se cachent derrière le journalisme pour assouvir leurs intérêts particuliers.

Le coordonnateur de líInstitut Panos Europe (IPE) à Bangui, Pascal Chira, a relevé que la mise en place de ce projet de délivrance de cartes de presse est un processus continu et a bénéficié de líappui de líIPE aux médias centrafricains. «La réflexion sur la carte de presse est une suite. Pour mieux valoriser le code de déontologie, il faudrait quíon sache que ce document síadresse à qui de droit. La carte de presse est une carte díidentité qui distingue le journaliste de tout autre citoyen. Aujourdíhui avec les nouvelles technologies, tout le monde est devenu journaliste, tout le monde peut collecter les informations, mais cela ne réduit en rien la mission du journaliste professionnel, celui qui a été formé ou celui qui vit au quotidien de ce métier de journaliste». Un comité restreint a été institué en vue de compiler les différents résultats des travaux en commission.

 



Commentaire


Retour en haut