Archive

Mali: première réunion ministérielle sur le Sahel

Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a annoncé la tenue de la première réunion ministérielle sur le Sahel, prévue le 5 novembre à Bamako

 

Le secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon et d'autres patrons d'organisations de financement du développement y participeront. L'annonce de cette réunion ministérielle des Affaires étrangères de l'ONU pour les pays du Sahel et du Maghreb, a été faite au démarrage des travaux des assises nationales sur le nord du Mali, qui a fait objet d'occupation en 2012 de la part des Mouvements armés rebelles ainsi que des groupes terroristes et narcotrafiquants. Ainsi, du 4 au 6 novembre 2013, outre M. Ban, plusieurs patrons d'organisations de financement du développement tels que Dr. Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, M. Donald Kaberuka, président de la Banque Africaine de Développement, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine et M. Andris Piebalgs, commissaire au développement de l'Union européenne prendront part à cette importante réunion au Mali.

 


© afriquinfos.com
La bande sahélienne
Par ailleurs, outre cette conférence ministérielle sur le Sahel, le président malien a annoncé la tenue de la première réunion de suivi de la conférence des donateurs organisée le 15 mai dernier à Bruxelles au profit du Mali. Cette réunion de suivi aura lieu le 7 novembre à Bruxelles, a précisé le président malien, qui fonde beaucoup d'espoir sur la prochaine rencontre de Bruxelles. Selon lui, ''la conférence des donateurs tenue en mai dernier a suscité tant d'espérance (..). Le développement du Mali a toujours besoin d'appui et y aura jamais assez pour le mettre à fléau, mais ce qui a été engrangé est déjà appréciable''. Le président malien ''espère que des diligences seront faites pour que ce qui sera promis soit dans le panier (..)'' et '' regrette la lenteur dans la réalisation des promesses qui ont été faites''.

Pour rappel, une enveloppe de 3 milliards 250 millions d'Euros (pour une attente initiale d'environ 3 milliards d'euros), a été promise au Mali à l'issue de la conférence des donateurs pour le développement de pays qui vient de sortir d'une crise qui a failli remettre en cause son existence.

 



Commentaire


Retour en haut