Archive

Jean-Marc Ayrault: «la France n'interviendra pas sans mandat»

Le premier ministre français a évoqué la situation en Centrafrique, en marge de son déplacement en Russie, le 1er novembre dernier

 

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="540" height="259" src="http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/5273e8d194739932bf000000/6612ce0ada1d4a9e9208bea57b7c52fb?exported=1"></iframe></div>

 

Le Premier ministre a estimé que la France pouvait "sécuriser la situation dans la capitale" Bangui, mais que pour le reste, il fallait"une décision des Nations unies". Le 13 octobre, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que des forces supplémentaires allaient rejoindre les 410 soldats positionnés dans le pays.

Affirmant que "la France n'interviendra pas sans mandat", Jean-Marc Ayrault a expliqué : "Nous n'avons pas à être partout et à jouer les gendarmes du monde." Toutefois, il a évoqué la "grande instabilité" et la question des ressortissants français en Centrafrique. Il a donc estimé que la France pourrait renforcer son dispositif de sécurité en cas de mandat de l'ONU. "Mais ça n'a rien à voir (...) avec une intervention comme celle qui a eu lieu au Mali", a tenu à préciser le Premier ministre.

 



Commentaire


Retour en haut