Archive

Centrafrique: Le rôle des médias en période électorale

Les hommes des médias ont participé à un atelier organisé par le Haut conseil de la Communication

 

Le Rapporteur du Haut Conseil à la Communication, Jean-Paul Sankagui a ouvert les travaux de la Table Ronde sur le «rôle des médias dans la période électorale», ce mardi 21 décembre 2010, à Bangui. Organisé par le Haut Conseil de la Communication en partenariat avec líONG internationale Internews, cet atelier a regroupé une dizaine de radios communautaires réparties sur tout le territoire centrafricain, les titres des journaux de la place et les médias du service public. Cette table ronde visait à sensibiliser et renforcer les capacités des hommes des médias sur certaines dispositions de líordonnance portant liberté de la Communication en République Centrafricaine et le Code de bonne conduite adopté le 26 février 2010 et relu le 15 décembre dernier, qui balise le chemin à suivre pour parvenir à des élections apaisées en République Centrafricaine.

 


© journaldebangui.com
Des participants à la table ronde du 21 décembre 2010
Le Président de líAssociation des Radios Communautaires (ARC), Boniface Banga a déclaré quíau moment où notre pays aborde une étape décisive de sa vie, les radios membres de líARC-Centrafrique apportent leurs contributions à líédifice de la nation à travers les programmes díéducation civique quíelles diffusent. Fragiles et petites par les moyens dont elles disposent, elles sont cependant grandes dans le cúur de leurs auditeurs, car, sans elles, beaucoup de nos localités seraient privées des informations et donc incapables de faire des choix judicieux pour leur développement, a-t-il fait remarquer.

 


© journaldebangui.com
Une vue des participants à la table ronde
Le Rapporteur du Haut Conseil de la Communication, Jean-Paul Sankagui a précisé que le journaliste est un homme qui doit vivre les grandes interrogations qui marquent son milieu et son époque afin díaider le public à approcher des solutions ou des réponses à toutes sortes de problèmes qui assaillent sa société. Cíest un éclaireur avisé et indépendant qui doit montrer la voie avec modestie, mais également avec honnêteté et objectivité, lorsque les détenteurs des positions dominants, quíelles soient politiques ou économiques, conduisent la société vers des dérapages prévisibles, a-t-il conclu.


Commentaire


Retour en haut