Archive

Officiel: les otages français enlevés au Niger libérés par AQMI

Travaillant pour le groupe nucléaire français à Arlit, ils ont été libérés mardi grâce aux efforts personnels du chef de l'Etat nigérien

 

Les 4 otages français travaillant pour le groupe nucléaire français Areva enlevés en septembre 2010 à Arlit (nord Niger) par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), ont libérés mardi, a-t-on appris à Niamey de source officielle. Les ex-otages Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, visiblement en bonne santé, ont été accueillis mardi après-midi à la base aérienne de Niamey par le président nigérien Mahamadou Issoufou qui les a remis officiellement aux ministres français des Affaires étrangères Laurent Fabius et de la Défense Jean-Yves Le Drian, dépêchés à Niamey. "Ils sont actuellement à la résidence de l'Ambassade de France à Niamey et vont regagner dès demain la France", a rassuré le chef de l'Etat nigérien.

 


© AFP, Hama Boureima
Le président du Niger Mahamadou Issoufou, les otages français libérés Thierry Dol et Daniel Larribe et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, à l'aéroport de Niamey, le 29 octobre 2013
le président nigérien se dit "totalement soulagé"
Réagissant suite à la libération mardi des quatre otages français enlevés en septembre 2010 par le groupe AQMI à Arlit, dans le nord du Niger, le président nigérien Mahamadou Issoufou s'est dit "totalement soulagé". Selon le président nigérien, "depuis l'enlèvement des otages, il y a de cela plus de trois ans, le Niger s'est employé à créer les conditions de leur libération". Ils ont été libérés grâce à des négociations menées par des émissaires nigériens, qu'il s'est gardé de citer, en étroite collaboration avec le président français François Hollande. "C'est aujourd'hui, chose faite ; on s'en félicite", a-t-il déclaré. M. Mahamadou Issoufou s'est dit honoré par cet acte "qui honore tout le Niger et son peuple". "Je suis totalement soulagé", a-t-il déclaré. Le président Issoufou a saisi l'occasion pour féliciter les membres de l'équipe nigérienne à laquelle il a confié cette mission pour obtenir la libération de ces otages détenus dans le désert malien.

 



Commentaire


Retour en haut