Archive

Olympisme: Oscar Pistorius sera jugé en Afrique du Sud

Le champion paralympique a été inculpé de meurtre sur sa petite amie Reeva Steenkamp

 

Le Parquet sud-africain a confirmé mardi 29 octobre que les deux incidents d'utilisation d'arme à feu seraient ajoutées à l'inculpation pour meurtre du champion paralympique Oscar Pistorius lors de son procès. L'Autorité nationale du Parquet (NPA), a déclaré à Pretoria que ces charges supplémentaires concernaient deux incidents dans lesquels M. Pistorius est accusé d'avoir fait usage de son arme à feu en public. Ces actes seraient en infraction à la loi sur le contrôle des armes à feu, selon le NPA.

 


© xinhua
Oscar Pistorius
Le 14 février, M. Pistorius a été inculpé pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, qu'il aurait tué par balle à son domicile à Pretoria aux premières heures de la matinée. Les avocats de M. Pistorius ont tenté d'empêcher que ces nouvelles charges soient ajoutées au procès, plaidant qu'elles étaient extérieures à la juridiction du tribunal, mais cet argument a finalement été rejeté par le NPA. L'athlète de 26 ans amputé de deux membres sera jugé par la Haute cour de Gauteng Nord en mars de l'année prochaine, pour meurtre et possession illégale de munitions.

La peine de mort n'existe pas en Afrique du Sud, mais le champion paralympique pourrait encourir une peine de prison à perpétuité s'il est reconnu coupable du chef principal de meurtre avec préméditation. M. Pistorius affirme avoir abattu sa petite amie par accident, tandis que l'accusation pense qu'il l'aurait tué intentionnellement après une dispute du couple. Cet athlète paralympique était considéré comme un héros national en Afrique du Sud, avant cette fusillade survenue en février, et il était surnommé «Blade Runner».

 



Commentaire


Retour en haut