Archive

Presse centrafricaine: monitoring du mercredi 16 Octobre 2013

Le Gouvernement centrafricain et la fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) ont signé ce 15 octobre un accord de siège

 

Nations unies
Une mission tripartie, UNICEF, Cordaid et Inspection académique du Centre-sud est, à Mbaïki ce 15 octobre pour la visite de 11 écoles qui ont signé des contrats avec le projet éducation de líUNICEF. Le but de cette mission est de sensibiliser les parents díélèves, le corps enseignant et les élèves à reprendre le chemin de líécole. La mission procédera aussi à la distribution de kits scolaires et à líévaluation des conditions sécuritaires des élèves. Radio nationale/TVCA

 

Politique
Le Gouvernement centrafricain et la fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) ont signé ce 15 octobre un accord de siège. Les documents ont été paraphés, coté fédération internationale des sociétés de la croix rouge et du croissant rouge, par le Représentant pour la RCA, Denis Duffaut, et Mme Léonie Banga-Bothy, représentant le Gouvernement centrafricain. La cérémonie síest déroulée en présence du président de la Croix-Rouge centrafricaine. Selon Mme Léonie Banga-Bothy, « en espérant que la fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge accomplisse avec professionnalisme la mission qui leur est assignée, comme bénéficiaire principal de la phase 2 du cycle 8 pour la lutte contre le paludisme en Centrafrique, le Gouvernement fera tout ce qui est en son devoir pour assurer à la fédération un bon séjour dans notre pays ». Cet accord permettra à ladite fédération de síinstaller en Centrafrique comme une Représentation diplomatique. Selon la convention de Vienne, le Représentant pays de la fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui est aussi Représentant régional, a le statut díAmbassadeur et son Ambassade travaillera sur la diplomatie humanitaire en République centrafricaine. Selon le Représentant pays de la FICR en RCA, « suite à líaccord avec le fonds mondial, il y aura la distribution de moustiquaires imprégnées de manière massive et la prise en charge des victimes du paludisme ». Radio nationale/TVCA

Sécurité
Les victimes du faux colonel de líex-Séléka dans la localité de Damara, Mahamat Amine, ont été présentées ce 14 octobre au procureur de la République, Ghislain Grézéngué. Exécutions sommaires, pillages, brimades, incendie de maisons et de centre de santé font partie des comportements crapuleux de ce faux colonel à líendroit de la population de Damara et des communes environnantes. Ces victimes réclament la mise en place, à Damara et à Bogangolo, díun détachement des forces de défense et de sécurité afin de sécuriser la population. Selon une des victimes, Fidèle Nicaise Ngodida, « Amine síest autoproclamé colonel et a tué beaucoup de personnes. Jíai vécu le cas où Amine a tué un jeune homme qui avait 4 enfants, en qualifiant sa victime de rebelle. Amine a tué un homme dans la localité de Bogoin, il a ramassé líor et líargent de sa victime. Díautres victimes, qui sont là, ont aussi leurs témoignages à donner ». Mahamat Amine est né à Damara, de mère originaire de cette même ville et de père nationalité nigériane. Radio nationale/TVCA

Les enfants associés aux forces et groupes armés dans la préfecture de la Kémo seront bientôt pris en charge. Les 40 membres díONG locales, venus de différentes communes de la préfecture de la Kémo, ont suivi ce 14 octobre une formation dans ce sens. Cette formation, organisée par líONG COOPI, a pour objectif de présenter auxdites ONG locales le projet de réinsertion des enfants affectés par les conflits armés et le rôle des ONG locales dans la réintégration des enfants concernées. Lesdites ONG locales auront à accompagner ces enfants pour leur retour à la vie normale. Certains de ces enfants retourneront à líécole alors que díautres suivront une formation professionnelle ou mèneront des activités génératrices de revenus (AGR). Ce projet est le fruit díun accord entre le Gouvernement centrafricain et líUNICEF. Radio Ndeke Luka

Les enlèvements se poursuivent dans la ville de Bangui. Un élément des Forces Armées centrafricaines (FACA) a été arrêté le lundi dernier, vers 19H, dans le 5ème arrondissement. Ce soldat de 2ème classe du bataillon díinfanterie du territoire (BIT), des Forces armées centrafricaines (FACA), prénommé Ludovic est porté disparu. Un membre de sa famille, sous couvert díanonymat, demande des comptes au Gouvernement, « nous voulons savoir où est ce quíon lía amené car ce sont des éléments de la Séléka qui líont pris vers 19H ». Radio Ndeke Luka

Social et développement
Le Chef díEtat de transition, Michel Djotodia, a conféré ce 14 octobre au Palais de la renaissance avec les fonctionnaires retraités, les orphelins et les veuves héritières. Au menu de cette rencontre, la vie précaire des retraités due au non versement des pensions aux ayants droits. Trois représentants des retraités ont pris la parole pour exposer la situation difficile des pensionnaires centrafricains et ont présenté líétat des arriérés des pensions dont le montant total síélève à plus díun Milliard FCFA par trimestre. Michel Djotodia a promis verser dans les jours à venir les pensions, bourses et salaires et à exhorter les pensionnaires díêtre patients car le Gouvernement fera de son mieux pour régler progressivement le problème díarriérés de pension. Selon un des retraités, « cíest notre première fois díêtre reçus par un Président de la République et nous avons été écoutés. Le Président de la transition nous a promis payer le 4ème trimestre 2012 à la fin de la semaine ou la semaine prochaine ». Sur les 1800 fonctionnaires centrafricains admis à la retraite, plus de 150 ont répondu présents à cette rencontre. Les hôtes du Président de la transition totalisent 14 trimestres díarriérés de pension non payés. Radio nationale/TVCA

 



Commentaire


Retour en haut