Archive

La Centrafrique est déchirée par les violences religieuses

Le reportage produit par TF1 à la suite de la visite du ministre Laurent Fabius

 

En visite dimanche en Centrafrique, Laurent Fabius a annoncé l'envoi de troupes françaises supplémentaires pour tenter de rétablir la sécurité. Depuis le coup d'Etat de la Séléka en mars dernier et le départ de François Bozizé, le pays est en effet livré aux bandes, aux mercenaires et aux pilleurs. La Centrafrique a alors sombré dans l'anarchie. Parmi les conséquences de la déliquescence de l'Etat, les violences religieuses entre chrétiens et musulmans ont déjà fait des centaines de victimes.

<div align="center"><iframe src="http://www.wat.tv/embedframe/298098chuPP3r10863475" frameborder="0" style="width: 560px; height: 315px;"></iframe></div>

 

Des religieux attendent l'aide de la France
Conséquences parmi d'autres de cette situation anarchique, les antagonismes religieux entre chrétiens (80% de la population environ) et musulmans (10%) se sont réveillés et se sont transformés en un conflit religieux. Avec son lot de massacres réciproques et de réfugiés fuyant leurs villages pour se mettre à l'abri dans des églises ou auprès des anciens de la Séléka, généralement musulmans. Impossible pour l'instant d'avoir un bilan précis des victimes. Mais la situation humanitaire est de plus en plus critique.

<div align="center"><iframe width="420" height="315" src="//www.youtube.com/embed/0snd3QGmhjY" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 



Commentaire


Retour en haut