Archive

Centrafrique: la coopération indienne pour relancer líagriculture

La Ministre de líAgriculture et du Développement rural, Mme Marie Noëlle Andé Koyara, a accordée audience au Consul général d'Inde en RCA, M. Pankaj Tewani

 

Cette audience avait pour but de faire le point des discussions jusque-là amorcées par les deux personnalités et surtout accélérer les différents dossiers visant la concrétisation de la relance de líagriculture en République Centrafricaine. Les domaines concernés par ce projet englobent líagriculture en général mais surtout la culture vivrière afin de proposer à la population une alimentation saine et de qualité, a fait savoir Mme Andé Koyara.

 


© acap-cf.info
Mme Andé Koyara et M. Pankaj Tewani (d) Consul d'Inde en RCA
Pour atteindre ces objectifs, la Ministre díEtat en charge de líAgriculture et du Développement rural entend à la fois signer des conventions de partenariat avec líInde, dont quelques opérateurs effectueront une visite en Centrafrique pour palper les potentialités disponibles, et également capitaliser les contribution reçues dans le domaine des urgences, que cela provienne des agences du système des Nations Unies ou de certains bailleurs tels que la Banque africaine de développement (BAD).

Quant à M. Pankaj Tewani, Consul de líInde en République Centrafricaine, il a fait savoir que son pays manque de terre arable et est en quête sous díautres cieux, comme par exemple la République Centrafricaine. Dans le cadre de ce projet, il a ciblé à la fois la culture de rente et la culture vivrière. M. Pankaj Tewani a mis en exergue líexcellence des relations de coopérations entre líInde et la République Centrafricaine, lesquelles relations se traduisent par les projets de la cimenterie de Bimbo, la Société Nationale des Transports Urbains (SONATU) et même líélectricité.

Afin de permettre aux uns et aux autres de síapproprier les programmes dans ce secteur, le département de líAgriculture et du Développement du monde rural a organisé une porte ouverte sur les opportunités dont dispose líagriculture centrafricaine, en prélude à la Journée mondiale de líalimentation (JMA) et la Journée mondiale de la femme rurale prévues le 15 et 16 octobre prochain.

 



Commentaire


Retour en haut