Archive

RCA: douze commandants de régions militaires nommés

Les autorités centrafricaines veulent montrer leur volonté de restaurer líautorité de líEtat dans les provinces

 

Au moment où la population proteste contre la loi des seigneurs de guerre dans les provinces, un décret signé le 8 octobre par le président Djotodia, son Premier ministre, Nicolas Tiangaye, et le ministre délégué à la Défense, a nommé des commandants de régions militaires et leurs adjoints. Les autorités disent quíils seront prochainement déployés avec des hommes pour sécuriser líensemble du territoire. Les Centrafricains, eux, répondent quíils jugeront cette initiative à ses résultats.

 

Le décret 13-406 dont RFI a pu obtenir copie nomme douze commandants de régions militaires et leurs adjoints. La liste mêle des hommes sans matricule, à díautres immatriculés, la plupart du temps en position de numéro 2. «Cette installation des régions militaires est un moyen de sécuriser líensemble du territoire, a indiqué le porte-parole du gouvernement Arsène Sendé. Car, dit-il, chaque région disposera de 200 à 400 hommes qui pourront être envoyés en cas de besoin». Selon le ministre, les contingents déployés mêleront des militaires des anciennes forces armées, les FACA, et des éléments de líex-Seleka intégrés dans le rang.

Dans la population, la nouvelle est accueillie avec prudence. «Je suis encore sceptique, dit un habitant de Bouca, líune des localités frappées par les violences, ça ne peut marcher, poursuit-il, que si on envoie assez de FACA sur le terrain pour que les Seleka ne dominent pas cette troupe».

 



Commentaire


Retour en haut