Archive

Westgate: Fin de siège au centre commercial kényan

Dans une allocution télévisée émouvante, le président a annoncé trois jours de deuil à partir de ce mercredi et a revu à la hausse le bilan des morts suite à l'attentat

 

Le président Kenyatta annonce la fin du siège et trois jours de deuil - Le siège du centre commercial kenyan Westgate, situé à Nairobi la capitale kenyane, a pris fin mardi après quatre jours de combats menés par les forces de sécurité pour reprendre le contrôle du centre tombé entre les mains des terroristes qui ont investi samedi l'immeuble de quatre étages, a annoncé le président Uhuru Kenyatta. Dans une allocution télévisée émouvante, le président a annoncé trois jours de deuil à partir de mercredi et a revu à la hausse le bilan des morts suite à l'attentat, soit 61 civils et six soldats dont la mort a été confirmée, alors que 65 autres personnes sont portées disparues. Il a également affirmé que les forces de sécurité ont abattu cinq des assaillants et placé en détention onze suspects.

 


© 123rf.com
Trois jours de deuil national
Le président a indiqué que le bilan des morts pourrait s'alourdir et a annoncé que plusieurs corps n'ont pas encore été retrouvés. Trois étages du centre commercial se sont effondrés lors de l'opération visant à débusquer les terroristes, ce qui a pris au piège certains corps. Tout en annonçant que les 'pertes sont énormes' pour le Kenya, le président Kenyatta a souligné que le pays a 'déshonoré et défait les assaillants'. Se joignant au peuple après ce qu'il convient de qualifier de pire attentat terroriste commis au Kenya depuis les explosions de l'ambassade américaine à Nairobi en 1998, le président kenyan a annoncé que son pays 'a vu de près le diable et l'a vaincu', et a ajouté: 'Demeurons fidèles à ce que nous sommes'. Il a affirmé que les assaillants voulaient 'détruire le caractère essentiel de notre société ..., mais ils ont échoué'. 'Tant que le Kenya sera notre patrie nous serons indomptables', a juré le président Kenyatta.

Le président a indiqué qu'il ne peut confirmer les rapports faisant état de la participation de citoyens britanniques et américains dans ces attentats, mais il a indiqué que des experts légistes sont à pied d'úuvre pour déterminer leurs nationalités. Le groupe islamiste militant basé en Somalie, al-Shabaab a revendiqué cet attentat du centre commercial et a annoncé qu'il s'agit de représailles contre les opérations militaires kenyanes en Somalie pour dénicher les terroriste.

 



Commentaire


Retour en haut