Archive

Cemac: 20 milliards de FCFA pour la Centrafrique

La convention de financement a été signée entre les représentants de la CEEAC et de la CEMAC

 

La vice-présidente de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Rosario Mbasogo Kung Nguidang, et le secrétaire général adjoint la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Clotilde Nizigama, viennent de parapher un document relatif à l’octroi d’un financement à la République centrafricaine, afin de sortir ce pays de la crise. La 25ème session ordinaire du conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale, qui s’est tenue à Libreville, a été l’occasion pour les représentants de la CEEAC et de la CEMAC de signer une convention de financement, en vue de la sécurité en République centrafricaine. Selon une source de la CEEAC, cette convention porterait sur une somme de 20 milliards de FCFA. A ce sujet, la vice-présidente de la Cemac a rappelé que, lors du dernier sommet tenu à Libreville le 14 juin 2013, les chefs d’Etat de la CEMAC s’étaient engagés à renforcer la sécurité en République centrafricaine. Pour ce faire, ils avaient décidé d’un soutien financier conjoint de la CEMAC et de la CEEAC.

 


© journaldebangui.com
La décision matérialisation ce soutien stipule que les modalités d’utilisation et de contrôle de ce fonds seront arrêtées d’accord parties entre CEMAC et la CEEAC. C’est dans ce cadre qu’intervient cette convention qui permettra, selon le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Clotilde Nizigama, d’augmenter les effectifs de la Force multinationale des Etats d’Afrique centrale (FOMAC) et d’acquérir du matériel pour sa mission des sécurisation du territoire centrafricain. Placée sous l’autorité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (MICOPAX) a officiellement remplacé le 12 juillet 2008 la Force multinationale en Centrafrique (FOMUC), créée le 2 octobre 2002 par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

La MICOPAX qui est une mission de la Force multinationale des Etats d’Afrique centrale (FOMAX) s’inscrivant dans l’architecture de paix de la CEEAC, est dirigée par un représentant spécial du Gabon et bénéficie du soutien financier de l’UE et logistique de la France. Elle a pour mandat de consolider le climat de paix et de stabilité, d’aider au développement du processus politique, de promouvoir le respect des droits de l’homme, de coordonner l’aide humanitaire et de prendre part à la lutte contre le VIH/SIDA. Son mandat a été modifié en 2013 pour inclure la mise en œuvre des accords de Libreville entre le gouvernement centrafricain et la coalition rebelle du Séléka. La Centrafrique connait depuis le milieu des années 1990 un cycle de soulèvements politico-militaires qui ont profondément déstabilisé l’environnement politique du pays et qui ont grandement contribué à la détérioration des perspectives socio-économiques, déjà compromises, de la population Centrafrique.

 



Commentaire


Retour en haut