Archive

Jeux de la Francophonie 2013: on remballe les cartons

Líévénement qui a vu la participation de 3000 participants síest achevé le 15 septembre à Nice en France

 

Durant dix jours, sportifs et artistes issus de 54 pays membres de líOrganisation internationale de la Francophonie, se sont affrontés à Nice. Mais selon líAFP, le public a été plus attiré par les concours artistiques que par les épreuves sportives. La ministre déléguée chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui a díailleurs déploré le manque díengouement du public et la faible audience médiatique de cet événement peu de temps avant le début de la cérémonie de clôture. [ Il níy a que la France", parmi les 77 membres de líOrganisation internationale de la Francophonie, "qui ne prend pas conscience de líimportance de ces grandes manifestations au sein de líespace francophone], a-t-elle déclaré.

 


© journaldebangui.com
Rendez-vous a été pris pour Abidjan en Côte d'Ivoire en 2017
Cette 7e édition des Jeux de la Francophonie a vu líarrivée de nouvelles disciplines telles que la lutte africaine et les arts de la rue (jonglerie, hip hop et marionnettes). Pour les organisateurs, il convient de souligner la qualité et le niveau de performance des artistes comme des sportifs, encore plus élevé, tout comme la qualité de líorganisation technique des concours culturels et sportifs assurée par les délégués techniques des fédérations sportives internationales, par les Présidents de jurys culturels et les différents responsables de sites du CNJF. De même pour la couverture médicale, internationale et nationale, qui a permis aux antennes secours et santé díêtre efficaces à chaque fois que cela síest avéré nécessaire.

 


© journaldebangui.com
Les arts de la rue font leur entrée dans le programme des jeux
Avec la plus grande délégation, la France occupe la première place de cette compétition avec 58 médailles, dont 23 en or. Elle est suivie par le Canada et ses 44 médailles. Arrive en troisième position, la Pologne et ses 27 médailles. Le maire de Nice Christian Estrosi, qui préside le Comité national des Jeux de la Francophonie, síest réjoui de la bonne réussite de ces Jeux notamment en matière de sécurité et síest dit honoré de passer aujourdíhui le témoin à la Côte díIvoire et Abidjan pour la 8e édition en 2017. Le CIJF a pleinement joué son rôle de supervision et díencadrement de líensemble du dispositif. Ainsi, les inscriptions en ligne réalisées par le CIJF ont été une grande réussite, qui a permis au CNJF de délivrer toutes les accréditations aux participants et de développer une importante base de données. Ce dispositif développé par le CIJF a modernisé les Jeux. Sans ce dispositif le CNJF aurait fait les Jeux probablement sans accréditation et níaurait pas pu réaliser et distribuer 9000 accréditations en une semaine.

 


© journaldebangui.com
La lutte africaine fait son entrée dans le programme des Jeux
Mais on a tout de même enregistré quelques désagréments lors de ces jeux. Notamment les défections de 32 participants, et aussi líinterprétation du rappeur Kery James qui a créé la polémique, ses paroles ayant scandalisé des élus UMP. Des problèmes de visas ont également empêché quelques participants de venir défendre leurs couleurs à Nice. Cíest le cas des jeunes footballeurs du Congo-Brazzaville qui ont dû prendre les Jeux en cours, mais síen sont finalement bien sortis puisquíils ont battu en finale dimanche les lionceaux de líAtlas (2-1) marocains, ultime épreuve avant la cérémonie de clôture.


Commentaire


Retour en haut