Archive

Bangui: Déclaration de Mme Kaarina Immonen

La Coordinatrice humanitaire de Centrafrique, à l'occasion de la marche des humanitaires

 

Au nom de líensemble de la communauté humanitaire nationale et internationale, je voudrais adresser nos condoléances les plus attristées à líéquipe de líONG humanitaire ACTED, pour le décès de deux de ses employés nationaux en République Centrafricaine, tués le samedi 7 septembre 2013 alors quíils rejoignaient la base díACTED à Bossangoa, au nord-ouest de la RCA, dans le cadre díune procédure díévacuation liée à la montée de violences dans le secteur.

 


© LNT
La remise du mémorandum de la marche pour la protection des humanitaires
Notre présence à cette cérémonie témoigne non seulement de notre profonde indignation face à ces crimes crapuleux et injustifiables, mais également notre solidarité avec ACTED en ce moment difficile et, au-delà, notre fraternité avec toute la population centrafricaine qui souffre dans sa chair et dans son cúur des exactions dont elle continue à faire quotidiennement líobjet. Nous restons profondément préoccupés par la poursuite des exactions contre la population.

Nous voulons joindre notre voix à celle des équipes díACTED et de toute la communauté humanitaire en RCA pour condamner avec la dernière énergie ces crimes odieux. Nous en appelons à la responsabilité des plus hautes autorités de líÉtat pour que toute la lumière soit faite sur les conditions du décès de ces deux employés. Nous demandons que les auteurs de ces crimes soient appréhendés dans les meilleurs délais et traduits devant les juridictions compétentes. Líimpunité ne doit en aucun cas être de mise ni pour ces crimes ni pour tous les autres crimes qui sont commis sur les populations centrafricaines innocentes. LíÉtat doit prendre toutes ses responsabilités pour la protection des civiles et il doit respecter le droit fondamental à la vie.

Nous réitérons notre ferme engagement à poursuivre nos actions díassistance humanitaire aux populations centrafricaines victimes de meurtres, de vol, de viols, de pillages et autres exactions en tout genre. Nous poursuivrons nos actions dans le respect des principes humanitaires d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance pour continuer à sauver des vies et à réduire les vulnérabilités des populations centrafricaines partout où elles seront dans le besoin.

 



Commentaire


Retour en haut