Archive

Centrafrique : un patriotisme sans la solidaritéÖ

 

Dans les convulsions acrimonieuses et les cris de la politique la plus politicienne, un sentiment de patriotisme se dégage depuis un certain temps dans la Centrafrique profonde. Il suffit juste de placer un thermomètre ou alors de mettre la main en visière pour scruter dans les moindres détails les méandres de ce patriotisme. A vrai dire, il est aisé de reconnaître que les Centrafricains níont pas gambergé en canapé depuis la mutation imposée du pays vers le moyen âge. Manifestement, on voit éclore une détermination spontanée qui trouve sa justification dans un patriotisme effréné. Seulement, il faut admettre que le peuple centrafricain commence peu à peu à se faire entendre dans cette théâtralisation de la vie politique. Dans ce petit cimetière des occasions ubuesques et des vérités illusoires où quelques zombies déambulent sans sonner trompette ni tambour, le Centrafricain impose au fur et à mesure sa marque de fabrique. Toutefois, il est préférable díaccepter que ce patriotisme níest pas encore vertueux de la solidarité.

 


© Autre presse
Maintes fois, les Centrafricains ont organisé des manifestations contestataires mais on a toujours remarqué ce manque de solidarité transparaître dans les différentes organisations. Si les Centrafricains úuvraient en synergie et quíils devenaient solidaires de toutes leurs actions, le pays connaîtrait certainement un nouvel élan. Tant que líesbroufe et la guerre de positionnement, qui constituent le panier à crabe du paysage politique centrafricain, níauront pas disparu de la mentalité des uns et des autres; la solidarité est loin díêtre un acquis en Centrafrique. On ne peut formuler la philosophie díune communauté de destin sans la solidarité. Díailleurs, plusieurs analystes pensent que les Centrafricains ne sont pas solidaires. Aussi, ils estiment que le peuple centrafricain nía pas la culture díune longévité dans les manifestations contestataires. Certains analystes lâchent sèchement que les Centrafricains ne síaccordent rarement sur líessentiel en occurrence la paix.

A priori, dans cette brume contemporaine, la solidarité et la synergie doivent être au cúur de toutes les actions visant à soutenir, appuyer, contester voire aider la République Centrafricaine. Ce faisant, il semblerait que tous les Centrafricains de la diaspora française sont conviés à une journée de solidarité consacrée à la République Centrafricaine le Samedi 14 Septembre 2013 à Vitré. Selon les organisateurs de la manifestation, il yíaura un tournoi de Football dans la matinée à 10H au complexe sportif des promenades sis au Boulevard Louis Giroux 35500 Vitré et une grande soirée de bienfaisance à partir de 20 H au Parc des Expositions, Chemin du Feil 35500 Vitré. Díores et déjà, les organisateurs convient tous les Centrafricains ainsi que les amis de la République ce matin à chausser massivement les campons ou à soutenir les joueurs dans une atmosphère conviviale mettant le pays au cúur de toutes les attentions vitréennes ce jour-ci. Apparemment, les organisateurs offriront, à tous ceux et celles qui viendront, une soirée festive à la hauteur de leurs attentes.

A líinstar díA. Kourouma, les organisateurs de la manifestation disent : « Avant líheure, ce níest pas líheureÖ Après líheure, ce níest plus líheure. Líexactitude est la politesse du roi ». En se référant à líexpression de cet écrivain, les organisateurs comptent sur la ponctualité des uns et des uns en vue de rendre líambiance très conviviale. Ce serait peut être une occasion dorée pour tester la solidarité des Centrafricains.

 



Commentaire


Retour en haut