Archive

Centrafrique: 29 partis politiques derrière Bozizé

Dans líaccord politique avec le parti travailliste KNK, ils síengagent à soutenir la candidature de ce dernier à la présidentielle du 23 janvier 2011

 

Ce texte va nous lier pendant 5 ans, a déclaré le président par intérim du parti KNK, Joseph Kitiki Kouamba, ajoutant que les partis de la majorité présidentielle síengageaient à travailler díune seule voix pendant pour la réélection du président François Bozizé. Pour le secrétaire général du KNK, Elie Ouéifio, ce document est une plateforme qui va définir des stratégies unitaires en faveur du candidat François Bozizé pendant et après líélection présidentielle en 2011, avec comme objectif assurer la victoire du candidat Bozizé en 2011 et assurer la gestion communes des affaires. Depuis 2003 et en 2005, ensemble nous y avions travaillé dans líentente, la victoire est déjà proche, que Dieu bénisse notre action, a pour sa part déclaré le président Bozizé.

 


© radiondekeluka
panneau publicitaire annonçant les élections en 2010
En ce qui concerne les législatives, cet accord prévoit que les partis politiques, dont la représentativité níest pas réellement connue, doivent battre campagne en leur nom en se réservant des propos virulents. Les observateurs avertis pensent que leur poids et influence sur líélectorat est quasiment inexistant. En cas de deuxième dans une circonscription, les partis signataires doivent se désengager au profit du candidat du KNK si ce dernier est en position favorable et vice versa. La signature de cet accord intervient au moment où le processus électoral en République Centrafricaine amorce sa dernière ligne droite, avec le lancement des opérations de déploiement des matériels électoraux dans les différentes circonscriptions électorales.

 



Commentaire


Retour en haut