Archive

Les parlementaires Néo-Zélandais se penchent sur la Centrafrique

Ils ont été sensibilisés par le président du mouvement líAction Mondiale des Parlementaires

 

Le responsable d'un groupe international de législateurs vient díappeler à une action globale, díenvergure mondiale pour à empêcher une dégradation dans le conflit en République centrafricaine. Le député de la Nouvelle-Zélande et président de líAction Mondiale des Parlementaires Ross Robertson sait que la Centrafrique fait face à une grave insécurité et à une crise humanitaire depuis le un coup d'État de mars 2013, surtout avec les forces rebelles qui commettant des sérieuses violations droits de l'homme sérieuses et des crimes internationaux.

 


© pgaction.org
"Des centaines de personnes ont été tuées et plus de 200,000 obligées de fuir leurs maisons. Le statut sanitaire et nutritionnel de la population se détériore sérieusement, avec l'ONU évaluant qu'il y a environ 1.5 millions des ressortissants de République centrafricaine ayant besoin de protection et d'aide humanitaire," a dit Robertson dans une déclaration. "Étant donné cette situation extrêmement inquiétante, les organismes internationaux luttent pour trouver qu'une réponse adéquate devant mettre fin à ces abus et assurer la réponse humanitaire appropriée à la population," a-t-il ajouté.

LíAction Mondiale des Parlementaires continue à soutenir ses membres en la République centrafricaine, notamment ceux qui ont été démocratiquement élus, mais ne peuvent pas actuellement jouer leur rôle dans la gouvernance de leur pays. Robertson a dit qu'il avait adressé un avis au Parlement de la Nouvelle-Zélande de telle sorte que le gouvernement puisse soutenir les Nations unies vers la recherche díune paix durable en Centrafrique.

 



Commentaire


Retour en haut