Archive

Séléka: renvoi de líaudience correctionnelle des dix-sept prévenus

Le motif de ce renvoi vise líaudition díun témoin et díune grande partie des victimes des pillages à Boy Rabe

 

Les dix-sept cas de prévenus de la Séléka, dont le procès débute ce début de semaine, sont poursuivis pour détournement des biens, pillages, vols, destruction des biens à autrui, actes et manúuvres de nature à inciter à la révolte à la haine contre líautorité établie et violer les lois règlement de la République. A la suite des débats contradictoires, quelques officiers de la Séléka dont les éléments composés pour la plupart de jeunes sans ressources mais exposés devant le tribunal ont avoué leurs responsabilités dans les actes de pillages de certains domiciles, dont celui de líancien ministre de la Justice, M. Firmin Féïndiro. Le motif du renvoi de vendredi dernier, 30 août, vise líaudition díun témoin et díune grande partie des victimes des pillages à Boy Rabe.

 


© acap-cf.info
Les jeunes Séléka devant le tribunal
Le Président du Tribunal Abel Dahouda a fait savoir que les faits reprochés aux prévenus sont punis par les articles 425, 274,163 du Code de procédure pénale. Il convient de rappeler que lors díune prétendue opération nocturne de désarmement à Boy Rabe dans le 4ème Arrondissement de Bangui, quelques éléments de la Séléka supposés être «incontrôlés» se sont mis à piller les maisons les unes après les autres. Cíest ainsi que certains díentre eux ont été appréhendés, avec les preuves parmi lesquelles les biberons et paquetage pour bébé, les médicaments des diabétiques, les kits de dignité pour les femmes, etc.

 



Commentaire


Retour en haut