Archive

Centrafrique: le pasteur Josué Binoua et Jean-Jacques Démafouth reviennent aux affaires

Les deux hommes politiques centrafricains viennent díêtre nommés ministres, à la suite des décrets signés par le président Michel Djotodia

 

Josué Binoua ministre de la Sécurité
Selon un décret, cosigné par le Premier ministre Nicolas Tiangaye et lu à la radio nationale, le général Mahamat Nouradine Adam - dirigeant de la coalition Séléka qui a pris le pouvoir à Bangui le 24 mars - est nommé "directeur général du Comité extraordinaire de défense des acquis de la démocratie, avec rang et prérogatives de ministre d'Etat". Il est remplacé au portefeuille de la Sécurité par le pasteur Josué Binoua, jusque lors conseiller à la présidence chargé des affaires religieuses et qui fut ministre de l'ex-président François Bozizé. Díaprès le décret signé du président centrafricain Michel Djotodia le général Mahamat Nouradine Adam, conserve cependant un porte-clés dans les affaires sécuritaires.

 


© journaldebangui.com
Le pasteur Josué Binoua (g) et Jean Jacques Démafouth (d)
Jean Jacques Démafouth, ministre, chargé des Programme DDR, RSS et des relations avec la MISCA
Cíest dans un climat díinsécurité permanente marqué par des exactions contre la population perpétrées par des combattants issus de l'ex-rébellion, que le président Michel Djotodia Am Nondroko a nommé líancien ministre Jean Jacques Démafouth, ministre, conseiller à la présidence de la République chargé des programmes du Désarmement, Démobilisation et réinsertion (DDr), de la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) et de relation avec la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA). Dans la nuit de mardi 20 à mercredi, 21 août, au moins 11 personnes ont été tuées à Bangui et une trentaine blessées lors d'une opération de désarmement de partisans de l'ex-président menée par les forces du nouveau régime.

 



Commentaire


Retour en haut