Archive

Reconstruire les forces de défense et de sécurité en Centrafrique

La stratégie englobe le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration, les violences basées sur le genre… etc.

 

L’appareil sécuritaire de la Centrafrique est profondément affecté rendant les Forces de défense et de Sécurité incapable d’assurer correctement leurs missions respectives ; créant ainsi l’extrême insécurité sur toute l’étendue du territoire. De ce fait l’on ne doit pas reformer le secteur de la sécurité en Centrafrique mais plutôt reconstruire les forces de défense et de sécurité centrafricaines. Car la réforme du secteur de la sécurité (RSS) est l’ensemble des mécanismes permettant à un pays de répondre aux besoins de sécurité et de justice de ses citoyens dans le respect des normes démocratiques, des principes de bonne gouvernance et de l’État de droit. «La RSS comprend, mais s’étend bien au-delà de l’assistance pour la défense, le renseignement et le maintien de l’ordre». Il y a une légère différence entre la réforme du secteur de la sécurité et la reconstruction du secteur de sécurité qui prend en compte tous les éléments de la première et l’héritage de la guerre. En d’autres termes, c’est la réforme du système de sécurité dans une situation de sortie de crise. Elle englobe le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration, les violences basées sur le genre, la prolifération des armes légères, l’insécurité, etc.

 


© journaldebangui.com
M. GOLO Yves-Gatien, Expert-Analyste en Paix et Securité Internationale
Ainsi, quelle stratégie nationale consolidée de reforme faut-il mettre en place?
Il faut d’abord repenser la Sécurité Nationale de la RCA.Ce doit passer la compréhension de la Sûreté nationale de la RCA précisément Sécurité Nationale et Intérêt National, Sécurité Nationale et défense, Sécurité Nationale et raison d’Etat.

Ensuite procéder obligatoirement à l’autopsie de l’environnement sécuritaire de la RCA. Cela suppose un diagnostic strategique de la défense et de la sécurité, une identification des principales menaces de la sécurité nationale – les menaces intérieures et extérieures liées aux frontières- quelques pistes pour résoudre parer ces menaces de la sécurité nationale.

Puis, avant de s’attaquer a la reforme par secteur, il faut aborder la question de la gouvernance démocratique. A savoir le contrôle démocratique – ce que cela veut exactement dire- revoir les mécanismes du contrôle parlementaire de la politique de la sécurité, le rôle des organisations de la société civile dans le contrôle démocratique du secteur de la sécurité. S’atteler au contrôle démocratique du budget : la planification stratégique de la défense, et l’amélioration du processus budgétaire en matière de la sécurité.

Enfin, clarifier les accords de défense et autres questions militaires. Comme les accords d’assistance mutuelle, les accords de défense.

En définitive, si cette stratégie nationale consolidée de reforme est mise en place, et que les organes de mise en œuvre solide sont en place et que les moyens sont alloués et gérés avec transparence, la RCA réussira à reconstruire ses Forces de Défense et de Sécurité, réduisant définitivement l’insécurité dans le pays.

 



Commentaire


Retour en haut