Archive

Entre Michel Djotodia et Mohammed Dhaffane, le divorce est- il définitivement consommé?

Les deux hommes et anciens amis se regardent désormais en chiens de faïence

 

Deux chefs rebelles aux destins diamétralement opposés. Michel Djotodia, ex chef rebelle de la coalition Séléka et Mohammed Dhaffane, numéro 3 de la Seleka, ex numéro 4 du gouvernement d’union national et patron de la CPSK, se regardent désormais en chiens de faïence. Depuis la mise à l’écart de Mohammed Dhaffane par l’actuel président de la transition, l’opinion publique nationale et internationale scrute scrupuleusement chaque sortie médiatique du président centrafricain sur le sort réservé à son ancien allié qui croupit depuis quelques semaines, dans une geôle au Camp De Roux, résidence du président Michel Djotodia. Comme si Mohammed Dhaffane est le prisonnier personnel du président. Un temps annoncé pour le Tchad, le prisonnier personnel du Chef de l’Etat centrafricain a été présenté au juge, son affaire suit son cours puisque les enquêtes continuent leur petit bonhomme de chemin. Le 27 juillet dernier, lors d’une conférence de presse qu’il a animée au Ledger Plaza Bangui, Michel Djotodia, interrogé sur le sort de son ancien allié par un journaliste, est sorti de sa réserve. Comme si le nom de Mohamed Dhaffane lui donnait de la nausée : Mohammed Dhaffane que vous avez l’habitude de vénérez-là n’avait même pas un homme. Je ne peux donner une version sur ce que le général Dhaffane a fait. Il a commis des actes injustes ou autres, mais il ne m’appartient pas de fixer ces responsabilités dans ce qui s’est passé. La justice est là, le parquet est en train de faire son travail. Au moment venu vous saurez la vérité.

 


© journaldutchad.com
Actes injustes ? Bien entendu puisque le patron de la CPSK et ex numéro 4 du gouvernement d’union nationale était accusé de détournement de deniers publics, recrutements anarchiques de mercenaires aux fins de quoi on ne sait. Mais toujours est-il que la justice est saisie de son dossier et les enquêtes qui ont déjà été ouvertes à ce sujet, révéleront à l’opinion publique nationale et internationale, les non-dits de cette sage Dhaffane-Djotodia. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’eau a coulé sous le pont et les relations entre les deux hommes sont plus qu’éphémères. Mohammed Dhaffane voulait-il renverser son ancien allié Michel Djotodia ? Rien n’est moins sûr mais dans les coulisses, les supputations vont bon train.

Beaucoup voient dans la mise à l’écart de l’ex numéro 3 de la Séléka, une manière pour Michel Djotodia d’affirmer son autorité et un signal à l’endroit d’autres chefs rebelles qui, il y a quelques temps, lui manquaient du respect, projetant même attenter à sa vie. Entre Michel Djotodia et Mohammed Dhaffane, le divorce est-il définitivement consommé ? La question reste posée tant, on entendra toujours parler de cette affaire Dhaffane jusqu’à ce que les différentes responsabilités soient situées à l’issue d’un procès que les observateurs voudraient libres et équitables. Tant, il y a encore des zones d’ombre à élucider pour qu’on en finisse avec cette saga qui pollue l’atmosphère politico-sécuritaire de la République Centrafricaine.

 



Commentaire


Retour en haut