Archive

Bangui: le «MESAN» face à la presse centrafricaine

Jean-Baptiste Koba, annonce le retour de ce parti politique sur la scène politique

 

Dans son discours de circonstance, il a rappelé une époque où la RCA a connu un temps de développement dont on peut encore apercevoir les traces. Aujourdíhui, ce pays connaît líenfer qui, selon ses propos, était prévisible, car les anciens dirigeants du pays manquaient de vision et de rigueur. Durant 30 ans, a-t-il précisé, le pays a beaucoup régressé. Poursuivant son discours, le président Jean-Baptiste Koba, président du Mouvement de líEvolution Sociale en Afrique Noire (MESAN), a révélé le fait que les entreprises étrangères qui ont investi en RCA souhaitent se retirer. Car, depuis le 24 mars 2013, a-t-il souligné, nous vivons une barbarie, nous assistons à la destruction du tissu économique du pays, et a déploré les exactions commises sur la population. Il a rappelé la marginalisation politique ainsi que la rébellion permanente et professionnalisée. Selon lui, la transition est fragile et le pays a beaucoup de défis à relever: sécurité, DDR, organisation des électionsÖ

 


© journaldebangui.com
Le président Jean-Baptiste Koba, président du Mouvement de líEvolution Sociale en Afrique Noire (MESAN)
Concernant le mutisme du MESAN ces derniers temps, et le départ des entreprises étrangères, le président Jean-Baptiste Koba a fait savoir que son parti a dénoncé par écrit les choses qui se passent dans le pays. Sur ce point, il a fait allusion à ses éditoriaux. Sur le plan économique, a-t-il dit, certaines entreprises étrangères souhaitent partir à cause de la situation chaotique du pays, et de nombreuses familles qui sont en péril. Pour les maintenir, il faut que la sécurité revienne. Tout au long de cette transition, a-t-il précisé, le MESAN aura líoccasion de développer ses idées. A propos de la fragilité de la transition, de la participation du MESAN aux prochaines élections, il a proposé que dans le camp de la coalition Séléka, il faut que les membres accordent leur violon. Idem au niveau du gouvernement. La participation à líélection présidentielle níest pas son obsession. Le MESAN présentera ses candidats le moment venu, et quíun congrès du parti aura lieu quand toutes ses structures seront mises en place.

 

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/xx05wq"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/xx05wq_le-talk-jean-baptiste-koba-centrafrique_news" target="_blank">LE TALK - JEAN-BAPTISTE KOBA - Centrafrique</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/AFRICA24" target="_blank">AFRICA24</a></i></div>

 

Síagissant des cinq (5) verbes du MESAN, il a fait savoir quíil ne suffit pas de les réciter pour avoir líappui du peuple centrafricain. Ces cinq (5) verbes sont des objectifs à atteindre, et une société donnée doit les mettre en úuvre pour réussir. Nous présenterons notre programme le moment venu. Partout, les gens ne rêvent que de líapplication de ces cinq (5) verbesÖ. Quant au développement que le pays a connu à líépoque, il a recommandé à la presse de revoir les indicateurs économiques du pays entre 1966-1972. Pourquoi nos productions agricoles sont-elles en baisse ? A líépoque, nous avons eu de bons gouvernements. Il en est de même pour le ministère du Plan qui accompagnait la politique de «líOpération Bokassa». Si nous continuons de faire référence à Bokassa, cíest parce quíil nía pas fait seulement le mal, mais également de bonnes choses. Quelle est la formule que le parti MESAN propose pour le retour de la sécurité? En réponse, il a proposé deux (2) formules: la restructuration des FACA et líéducation qui permet de faire de nous de bons citoyens.

 

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/xwtvc2"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/xwtvc2_l-invite-du-jour-jean-baptiste-koba-centrafrique_news" target="_blank">L'INVITE DU JOUR - Jean-Baptiste KOBA...</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/AFRICA24" target="_blank">AFRICA24</a></i></div>


Commentaire


Retour en haut