Archive

CIRGL: Le Président de Transition participe au 6ème Sommet à Nairobi

Ce sommet a pour, entre autres, objectifs l’examen de la situation socio-sécuritaire dans la région Est de la République Démocratique du Congo (RDC)

 

Le Président de la République Michel Djotodia Am Nondroko a quitté Bangui mardi 30 juillet 2013 aux fins de prendre part au 6ème Sommet extraordinaire de la Conférence internationale sur la Région de grands lacs à Naïrobi au Kenya, mardi 30 juillet 2013. De source proche de la Présidence de la République centrafricaine, le Président de Transition saisira cette opportunité pour rencontrer ses pairs Yoweri Museveni de l’Ouganda, Salva Kiir Mayardit du Soudan du Sud et Joseph Kabila Kabangué de la République Démocratique du Congo afin d’échanger au sujet de l’Armée de Libération du Seigneur (LRA) de Joseph Koni. Il est à noter que depuis un certain temps, l’Est de la République Démocratique du Congo est en proie aux rebellions de toute sorte, notamment le M23. Aussi, les tentacules de la rébellion de la LRA écument les régions situées dans le triangle englobant la RDC, le Soudan du Sud et la République Centrafricaine.

 


© Autre presse
Délocalisation du sommet
Annoncé initialement à Luanda (Angola), selon une lettre datée du 12 juillet 2013 et adressée aux ministres des Affaires étrangères de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), c’est finalement à Nairobi que se tient le 31 juillet 2013 le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CIRGL. La raison évoquée, l’indisponibilité de Luanda à accueillir cette réunion. Au niveau de la CIRGL, le mystère plane sur cette volte-face surprise de Luanda. La crise qui ronge l’Est de la RDC, dont ont été rendus responsables Kigali et Kampala, y est certainement pour quelque chose. Toujours est-il que le Comité interministériel de la CIRGL devrait se réunir à Nairobi dans une session extraordinaire les 29 et 30 juillet en vue de préparer un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement sur la situation sécuritaire dans la région. Déjà le 27 juillet dernier, les Coordonnateurs nationaux de la CIRGL se sont réunis dans la capitale kenyane. Objet: recevoir le rapport du Secrétaire exécutif de la CIRGL sur la mise en application des décisions et recommandations de la réunion du Comité régional interministériel tenue à Bujumbura en février 2013 en vue d’une meilleure préparation de la prochaine réunion et du sommet en question.

La réunion devait aussi analyser les défis rencontrés dans la mise en œuvre de l’Accord-cadre des Nations unies et de l’Union africaine sur la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région. Les participants à cette réunion sont des coordonnateurs nationaux de l’Angola, du Burundi, du Congo, de la RDC, Kenya, de l’Ouganda, Tanzanie, Zambie, Soudan et du Soudan du Sud ; du Centre Levy Mwanawasa de Lusaka sur la démocratie et la bonne gouvernance , du personnel du secrétariat de la CIRGL, des Nations Unies, de l’Union africaine de la SADC, du Groupe des Amis et des pays cooptés de la CIRGL.

 



Commentaire


Retour en haut