Archive

Bamako calme, les Maliens dans l'attente

Alors que la centralisation des résultats continue au niveau des structures officielles, le peuple malien retient son souffle et attend pour connaitre le nom de son futur président

 

La consigne semble être passée au niveau de tous les militants de tous bords: plus de manifestation avant la proclamation par les instances officielles des résultats du premier tour de la présidentielle qui s'est déroulée hier 28 juillet. Après des manifestations de joie des candidats du RPM et de l'URD qui se sont chacun déclarés largement en tête selon les "tendances", le calme est donc revenu dans les rues de Bamako. Dans les grandes villes à l'intérieur du pays également, on appelle à la retenue dans tous les quartiers généraux. Partout, dans les "grins", dans les bureaux, un seul sujet de conversation, la présidentielle et ses résultats que tous attendent. Surtout que les principaux candidats soufflent le chaud et le froid en se déclarant tour à tour en tête voire vainqueur du scrutin. L'expectative est mêlée de crainte pour Astan Diakité, commerçante. La jeune femme qui espère que tous sauront raison garder et ne pas compromettre les acquis de cette élection.

 


© journaldumali.com
Patrouille des soldats de la Minusma dans les rues de Bamako, ce lundi 29 juillet
Autosatisfaction et vigilance
Après s'être massivement rendus aux urnes, les Maliens attendent maintenant les résultats. Les autorités et les observateurs ont unanimement salué la mobilisation et l'engagement du peuple malien et considèrent que le vote de ce 28 juillet est l'un des meilleurs jamais organisés dans le pays. La presse locale a d'ailleurs fait ses gros titres avec la participation que l'on estime largement au-delà des 60% à Bamako et 50% pour une moyenne nationale. "C'est le Mali qui a gagné", se félicite Djola Kéïta, rencontré devant un kiosque à journaux à Bamako-Coura, ce matin. "Nous sommes dans l'attente, mais vraiment on demande aux politiciens de respecter notre choix. On ne laissera personne "mélanger le résultat des urnes" renchérit son ami, militaire à la retraite.

Sécurité dissuasive
Pour garantir le calme dans la ville et empêcher tout débordement éventuel, la sécurité a été renforcée dans la capitale. Discrètement, des patrouilles sillonnent la ville et des agents de la police et de la gendarmerie sont positionnés dans les lieux clés. On craint en effet qu'il y ait des heurts entre les différents groupes de partisans de candidats, une fois les résultats provisoires définitifs disponibles. Les premiers résultats officiels devraient être disponibles ce mardi.

 



Commentaire


Retour en haut